Le Serbe Novak Djokovic, auteur d'une prestation magistrale, a remporté son troisième Masters en battant l'Espagnol Rafael Nadal 6-3, 6-4 en finale lundi soir à Londres.

Avec ce troisième titre, après ceux de 2008 et 2012, le N.2 mondial égale Boris Becker et John McEnroe et arrive à mi-chemin des six victoires de Roger Federer, qui détient le record de victoires dans le tournoi des maîtres.

Djokovic prive au passage Nadal de son premier Masters, le dernier grand trophée qui lui manque encore. L'Espagnol perd sa deuxième finale à Londres, après celle de 2010 face à Federer.

S'il échoue à décrocher une onzième victoire en 2013, Nadal, qui n'a plus gagné de tournoi depuis l'US Open le 9 septembre, conserve sa place de N.1 mondial à l'issue d'une saison extraordinaire.

Celle de Djokovic n'est pas encore tout à fait terminée puisqu'il va tenter d'apporter à la Serbie sa deuxième Coupe Davis le week-end prochain lors de la finale face à la République tchèque de Tomas Berdych.

En attendant, il a fait le plein de confiance en remportant le Masters pour la deuxième année de suite sans perdre le moindre match.

Invaincu depuis sa finale perdue à l'US Open face à Nadal le 9 septembre, il a remporté lundi sa 22e victoire consécutive, égalant son rival espagnol qui a réussi une telle série à deux reprises en 2013.

C'est une belle revanche pour le Serbe qui, outre la finale de l'US Open, a aussi subi un revers traumatisant (9-7 au cinquième set) en demi-finale de Roland-Garros contre Nadal, "le plus rude de l'année" de son propre aveu.

A Londres, il lui a rendu la monnaie de sa pièce sur un terrain qui lui est davantage favorable pour battre le Majorquin pour la 17e fois en 39 rencontres et décrocher son septième titre de l'année.

Les Espagnols Verdasco et Marrero remportant le double

Les Espagnols Fernando Verdasco et David Marrero ont remporté le Masters de double en battant les frères Bob et Mike Bryan, N.1 de la spécialité et grand favoris de l'épreuve, 7-5, 6-7 (3/7), 10-7 en finale lundi à Londres. Le match s'est décidé au super tie-break et a duré 1h44.

C'est la deuxième année de suite que le Masters revient à une paire espagnole après la victoire de Marcel Granollers et Marc Lopez en 2012. Ils n'ont cette fois pas franchi le cap des poules.

Les frères Bryan, lauréats en 2003, 2004 et 2009, étaiant têtes de série n°1.

Verdasco, 29 ans, avait déjà six titres ATP en double à son palmarès, dont un cette saison, également conquis avec Marrero. Ce dernier a lui dix titres à son actif, dont quatre cette année (Masters et Saint-Petersbourg avec Verdasco, Umag et Acapulco).