Novak Djokovic, tête de série numéro un, a enlevé dimanche sans l'ombre d'une hésitation face au qualifié australien John Millman, 80e mondial, le tournoi de tennis ATP 500 de Tokyo, épreuve sur surface dure dotée de 1.895.290 dollars, au Japon.

Le Serbe faisait sa rentrée après une coupure de 4 semaines due à une blessure à l'épaule gauche qui l'avait poussé à l'abandon contre le Suisse Stan Wawrinka, en huitièmes à l'US Open.


Il s'est imposé 6-3, 6-2 en 1h10 en finale, remportant ainsi le 76e titre de sa carrière, le quatrième cette année après le Masters 1000 de Madrid et ses 15e et 16e tournois du Grand Chelem en Australie et à Wimbledon. Pas plus que les précédentes victimes du Djoker à Tokyo, dont le Français Lucas Pouille (ATP 24) et David Goffin (ATP 15), Millman n'a fait illusion face au Serbe qui a décidément retrouvé l'intégralité de ses facultés physiques et tennistiques pour le dernier sprint de la saison. Il fera ainsi partie des grands favoris à la victoire au Masters 1000 de Shanghai qui a débuté dimanche et où il défendra son titre. Sa place de numéro un mondial est menacée par Rafael Nadal mais l'Espagnol vainqueur de l'US Open, victime d'une inflammation à la main gauche, a déclaré forfait pour Shanghai.