Il est peut-être petit par la taille, mais surtout, il est grand par le talent. Olivier Rochus (ATP 36) a réalisé, jeudi soir, un bien bel exploit en se hissant en demi-finale du tournoi de Nottingham à la suite d'une victoire contre le géant Ivo Karlovic (ATP 59). Dans ce duel aux allures de combat entre David et Goliath opposant le plus petit (1,65m) au plus grand joueur du circuit (2,08m), c'est l'Auvelaisien qui s'est montré le plus solide pour s'imposer 7-6, 6-7 et 6-4 après 2h11 de jeu.

«Je pense qu'il doit me porter chance, sourit-il. C'est déjà la troisième fois que je le bats. Chaque fois, certes, cela s'est joué à trois fois rien. Son service, c'est comme un penalty au football. J'aurais pu gagner en deux sets si j'avais saisi l'une de mes trois balles de break à 4-3, mais je suis heureux de m'être rattrapé dans le troisième set. Il est d'ailleurs heureux qu'il ait quelques trous dans son jeu, sinon il figurerait parmi les trois meilleurs du monde.»

Déjà quart de finaliste, la semaine dernière à Halle, Olivier Rochus ne pouvait rêver meilleure préparation pour Wimbledon. Occupé à faire le plein de confiance, il possède même une belle opportunité de se hisser en finale, puisqu'il affrontera Max Mirnyi, qui s'est défait en soirée de Kenneth Carlsen.

«C'est fantastique! J'étais arrivé ici encore quelque peu enrhumé et me voilà en demi-finale après avoir battu Beck et Karlovic, deux excellents joueurs sur gazon. J'avoue que je ne m'y attendais pas. La demi-finale, je verrai bien. Tout ce qui est pris n'est plus à prendre. Je considère n'avoir plus rien à perdre et je vais essayer de m'amuser.»

Clijsters face à Kuznetsova

Un peu plus au sud, à Eastbourne exactement, Kim Clijsters (WTA 17) s'est également hissée dans le dernier carré. La Limbourgeoise a poursuivi son parcours sans faute en dominant, cette fois, l'Américaine Mashona Washington (WTA 59), lucky loser remplaçant Alicia Molik (WTA 9), sur un double 6-2 en 55 minutes.

«Je suis très contente que les choses n'aient pas traîné, sourit-elle. Avec la pluie qui était tombée plus tôt dans la journée, il faisait frisquet sur le court. Je trouve que j'ai très bien servi. La confiance augmente. Et je considère que mon niveau de jeu également.»

En demi-finale, Kim Clijsters, qui n'a pas encore concédé le moindre set, retrouvera sa grande copine Svetlana Kuznetsova (WTA 5), avec qui elle s'est encore amusée comme une petite folle lors de la traditionnelle «players party» organisée mardi dernier. La Russe, tenante du titre, a pour sa part écarté Nathalie Dechy (WTA 18) 6-4, 7-5.

«Ce sera un match d'un tout autre calibre. Svetlana est une joueuse complète qui peut tout faire. Je vais encore devoir hausser mon niveau, mais ce sera un bon test.»

Kim Clijsters a déjà battu trois fois Svetlana Kuznetsova, mais la dernière rencontre avait vu la victoire de la Russe sur la terre battue de Varsovie en demi-finale 2-6, 6-2 et 6-3. Bref, place à la revanche!

© Les Sports 2005