Les pluies gâchent la première journée : on attend toujours les Belges sur le court

La scène était prévisible, mais elle a quand même surpris. Alors que Roger Federer donnait une correction au malheureux Steve Johnson dans la Rod Laver Arena, le toit était fermé. Les matches qui se jouaient en extérieur étaient tous suspendus. Joueurs comme fans pouvaient voir au loin les nuages de tempête se rapprocher dangereusement. La pluie a fini par tomber. Seuls 9 matches messieurs et 15 matches dames ont été à leur terme.

Denis Shapovalov, seule star sortie

La future star mondiale était timidement pointée parmi les outsiders. Le Canadien a pris la porte dès le premier tour. Il n’a pas existé sur le terrain. Denis Shapovalov a été sorti par le Hongrois Marton Fucsovics qui n’a pas vraiment de référence sur son C.V. (6-3, 7-6 (7), 6-1, 7-6 (3). A 27 ans, l’originaire de Budapest, qui a été 31e mondial, a remporté un titre à Genève en 2018. Il ne dispute que son 3e Open d’Australie avec un huitième de finale comme meilleur résultat. A 20 ans, Shapovalov était déjà à son 3e OA. Il signe sa première défaite au premier tour.

Le 13e joueur mondial est le seul membre du Top 20 à avoir été sorti pour le moment. L’autre victime du jour se nomme Borna Coric qui est 28e à l’ATP. Le Serbe avait été le 12e meilleur joueur du monde, mais il peine à se maintenir. Il faut dire qu’il n’avait pas un premier tour évident face à Sam Querrey (6-3, 6-4, 6-4).

Federer a vite trouvé le rythme pour son 22e Australian

Avant sa rencontre, Roger Federer avait tenté de se mettre la pression en rappelant qu’il n’avait pas encore de match dans les jambes alors que Steve Johnson était déjà dans le bon rythme. Le Bâlois avait même dit qu’il n’avait pas de hautes attentes à Melbourne. Il a détruit l’Américain 6-3, 6-2, 6-2. A 38 ans, il a maîtrisé son 22e premier tour à Melbourne. « Je suis heureux », a confié Federer, satisfait de son niveau de jeu. « Je me suis entraîné très dur comme je le fais toujours. Je suis tellement heureux de ne pas avoir eu de revers et cela vous prépare très bien pour la saison. Dans la pratique, je me sentais bien et je suis heureux que cela se soit également révélé sur le terrain. »

2

Daniel Evans, celui qui avait battu David Goffin lors de la phase de poule de l’ATP Cup, était mené 6-3, 6-4 avant de réagir de manière magistrale. Au final, il s’impose 3-6, 4-6, 6-1, 6-2, 6-3 face à Mackenzie McDonald. L’Anglais est en confiance en ce début de saison.

18

En 18 participations à l’Open d’Australie, Serena Williams n’a jamais perdu au premier tour. Elle a battu la gamine de 18 ans, Potapova 6-0, 6-3.

La phrase

« C’était vraiment difficile pour moi d’essayer de contrôler mes nerfs. C’est difficile pour moi de jouer face à quelqu’un que je ne connaissais pas lors d’un premier tour en Grand Chelem. »

De Naomi Osaka qui n’a eu besoin que de 80 minutes pour battre Marie Bouzkova. La Japonaise a réussi son entame de défense de son titre.

Berrettini confirme qu’il est solide

Matteo Berrettini a battu Andrew Harris 6-3, 6-1, 6-3. La performance n’a rien d’exceptionnelle, mais elle confirme que le jeune Italien est solide mentalement. Il entame sa saison de la confirmation et devait assumer son statut de Top 10 pour la première fois en Grand Chelem.

5724

Avant l’interruption, Aces for Bushfire Relief a déjà permis de récolter 5. 182.447 dollars australiens.

Les favorites passent très facilement: Serena, Osaka, Wozniacki et Kvitova

Naomi Osaka était arrivée avec le sourire à Melbourne. La Japonaise respirait la confiance ce qui s’est vu tout de suite dans ses frappes. L’ancienne n°1 mondial, qui est en quête de son jeu de la grande époque, a passé sans douter ce premier tour en battant 6-2, 6-4 Marie Bouzkova. Serena Williams, aussi, n’a pas eu le temps de se poser des questions face à Anastasia Potapova 6-0, 6-3. Le constat est identique pour Caroline Wozniacki qui n’a laissé qu’un jeu de plus à Kristie Ahn 6-1, 6-3. Pour Petra Kvitova, la punition était encore plus salée. Elle a évincé Katerina Siniakova 6-1, 6-0. Il faut descendre jusqu'à la 34e place mondiale pour trouver la trace de la joueuse la mieux classée qui est sortie: Barbora Strycova.