C'était l'une des affiches des quarts de finale du tournoi de Miami, la nuit dernière. Elle opposait Alexander Bublik, 44e mondial, au jeune prodige Jannik Sinner, n°31 à l'ATP. Et si le Kazakh avait pris les devants dans le premier set, il s'est finalement incliné en deux manches (7-6, 6-4) face au génie de l'Italien. Fair-play, il a reconnu la supériorité de son adversaire en le saluant en fin de rencontre: "Mec, tu as genre 15 ans et tu joues comme ça ? Tu n'es pas humain !"

Mais c'est surtout un point du premier set qui fait le tour des réseaux sociaux en ce moment. A 40-15 en faveur de Sinner sur son jeu de service, Bublik se dit probablement qu'il n'a pas grand-chose à perdre à tenter un retour très ambitieux. D'autant plus qu'il a, à ce moment-là, un break d'avance dans ce premier set. Son coup droit, sans préparation, est tout simplement parfait et surprend Bublik lui-même, qui en rigole. "C'est le plus beau coup droit de ma vie", lance-t-il d'abord à l'arbitre avant de lui demander la vitesse de ce retour gagnant: "Les 117 miles par heure, c'est pour mon coup droit ?" L'arbitre de chaise lui indique alors que c'est la vitesse du service de Sinner. Avant de lui promettre: "Je vais voir si je peux trouver ça".

La réponse apparaît alors sur les écrans télévisés: 105 MPH, soit 168 km/h. Sans doute l'un des retours gagnants les plus puissants du tournoi.