Rafter pour sa deuxième finale consécutive
© EPA

Tennis

Rafter pour sa deuxième finale consécutive

Publié le - Mis à jour le

L’Australien Patrick Rafter (N.3), déjà finaliste l’an dernier, s’est qualifié pour la deuxième fois de suite pour la finale du tournoi de tennis sur gazon de Wimbledon en battant l’Américain Andre Agassi (N.2) 2-6, 6-3, 3-6, 6-2, 8-6, en 2 heures 59 minutes, vendredi.

Il rencontrera dimanche le vainqueur de l’autre demi-finale, qui opposait dans la foulée le Britannique Tim Henman (N.6) au Croate Goran Ivanisevic.

La symétrie parfaite du score dans les quatre premiers sets traduit le fait que, dans cette partie serrée, le premier qui perdait son service perdait le set. Cela se produisit pour Rafter dès le troisième jeu du premier set, Agassi réussissant un retour gagnant sur sa deuxième balle de service.

Peinant à trouver ses marques, l’Australien devait encaisser un double break en ne réussissant que 3 aces et 9 services non retournés, et surtout en ne marquant que 4 points en 17 montées au filet, dans ce premier set. Face à un relanceur comme Agassi, par ailleurs prompt à tirer des passings avec son bras-éclair, c’était nettement insuffisant.

Par la suite, Rafter retrouva son tennis, le score évoluant au gré de l’efficacité de son service. Dans le quatrième set, la décision se fit toutefois avec une balle litigieuse que Agassi, au terme d’un furieux échange, crut mauvaise et qu’il envoya d’un revers dans le filet, au sixième jeu, ce qui provoqua sa colère à l’endroit du juge de ligne.

La brève rupture de régime que connut Rafter au début de la manche décisive lui coûta son service, après deux doubles fautes et un drop raté, dès le premier jeu. Il sauva dans les jeux suivants quatre balles de break, mais semblait perdu quand, servant pour le match à 5-4, Agassi concéda à son tour une balle de break d’un revers à bout de course, sa première du set, que Rafter s’empressa de concrétiser d’une volée de revers croisée.

Il laissa passer les deux premières des trois balles de match dont il hérita dans le quatorzième jeu, à la suite d’un coup droit dans le couloir d’Agassi, mais gifla la troisième d’un revers sur la ligne. Désormais, Rafter et Agassi comptent deux victoires chacun à Wimbledon, Agassi menant toujours 9 à 5 dans l’histoire générale de leurs confrontations (AFP)

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous