Des supporters de Justine Henin se sont retrouvés, jeudi en début d'après-midi au café Le Tribunal pour suivre les demi-finales du tournoi de Roland-Garros.

Le patron, Daniel, n'avait pas installé d'écran géant. Sa télé, placée dans un coin du bistrot, venait de tomber en panne. Il a, dès lors, proposé au fan club de Juju de suivre la rencontre sur une petit télé portative.

Un Hollandais plus chauvin

Le premier match, opposant Kim Clijsters à Petrova, s'est conclu rapidement sur la victoire de la Belge. Il n'était pas 16h quand Justine Henin est apparue à l'écran. À cette heure-là, la plupart des habitués de ce café de la rue de Behogne ne croyaient pas trop à la victoire de la fille du pays. «Les deux joueuses n'ont pas le même gabarit, entendait-on. L'Américaine est beaucoup plus puissante...»

Mais quand Justine a gagné le premier set, les commentaires ont changé. Les Rochefortois ont vraiment commencé à y croire. «Elle ne se laisse pas impressionner par la numéro un mondiale, a lancé Damien, le sourire aux lèvres. Elle se bat vraiment. Si elle tient le coup jusqu'à la fin du match, elle gagnera. Face à Serena, ce n'est pas évident.»

Vers 17 h 45, d'autres supporters ont rejoint le fan club. Au fil des minutes, ils étaient de plus en plus nombreux à se presser devant l'écran. Chaque fois que Justine dominait l'Américaine, des cris retentissaient dans le bistrot.. En vacances dans un camping de la région, Martin de Rotterdam était encore plus chauvin que les gens du coin. «Come on Justine!, a-t-il lancé. Tu vas y arriver.» Comme les Rochefortois, Martin n'était pas tendre avec la rivale de la joueuse belge.18h: la tension est à son comble. Dans le café, la chaleur est étouffante. Certains craignent que Justine ne soit pas battue sur le fil. Ils se cachent les yeux pour ne pas voir sa défaite.

Mais Juju se bat. Cette victoire, elle la veut. Elle domine son stress et sa fatigue pour asséner un dernier coup à l'Américaine. Enfin elle triomphe. Et les supporters se déchaînent. «Juju, tu es la meilleure!»

La commune généreuse

Christophe, un ami d'enfance de la joueuse, lève les bras au ciel. «Justine a très bien joué, lance-t-il. Je suis vraiment très heureux de sa victoire.»

Le patron du bistrot, lui, se frotte les mains. Samedi, il installera une autre télé pour que ses clients puissent suivre la finale dans de meilleures conditions que les demi-finales d'hier.

Les autorités communales ont promis de mettre à la disposition des supporters un écran géant.

© La Libre Belgique 2003