Le Bruxellois jouera son premier match de Grand Chelem sur un grand court.

Dans la tribune qui sépare les terrains n° 16 et 18 figuraient deux spectateurs plus avisés. En effet, les capitaines de Coupe Davis et de Fed Cup regardaient d’un côté le premier entraînement de Kirsten Flipkens qui jouait la finale du double à Nuremberg samedi et le dernier entraînement d’Arthur De Greef.

Le Bruxellois jouera son premier match du tableau final lundi en quatrième et dernier match sur le court Suzanne Lenglen face au Français Richard Gasquet (tête de série n° 24).

"Je suis excité de jouer Gasquet sur le Lenglen", confiait Arthur De Greef. "J’ai mangé vendredi soir dans un bon restaurant à la Tour Eiffel. Sinon, j’ai observé la routine habituelle en tournoi. Il y a juste plus de monde et de journalistes (rires)."

Peu en forme, Richard Gasquet développe un jeu basé sur des frappes pures. Comme Arthur De Greef.

"Je jouerai en tout cas ma chance à fond. Pour Richard, le Lenglen, c’est son jardin. Il est bourré d’expérience."

Il avait aperçu dans les tribunes Johan Van Herck. "Nous avons même mangé ensemble, à midi. Il m’a félicité."

Quant à ce dernier, il revenait sur la performance d’un des joueurs qu’il pourrait sélectionner dans l’équipe de Coupe Davis qui jouera la demi-finale en septembre contre l’Australie. "Arthur connaît ses qualités. Cette présence dans le grand tableau lui apportera plus de confiance. Il bosse comme un pro. Il est réaliste."