Le Ucclois de 31 ans, 4e joueur mondial, a été battu en finale des Internationaux de France par Alfie Hewett (ITF 3) en trois sets : 6-4, 4-6 et 6-3. La rencontre, qui a connu deux interruptions, a duré 2h36. Le Britannique de 22 ans décroche sa 2e victoire sur la terre battue parisienne après 2017 et son 4e sacre en Grand Chelem. Il a aussi gagné l'US Open en 2018 et 2019.

Plus agressif mais moins performant en revers que son adversaire en début de match, Joachim Gérard à dû sauver deux balles de break à 2-3 pour l'Anglais. Mais il n'a pu éviter de se retrouver mené 3-5. S'il réalisa son 3e break du set pour revenir à 4-5, Hewett concluait la manche dans le jeu suivant après 51 minutes.

Le deuxième set débuta mieux pour notre compatriote. Il s'empara de la mise en jeu de son adversaire et confirma son break sur son service pour mener 2-0. Mis en confiance, grâce à un engagement plus efficace, il réussit à assurer ses jeux de service ce qui lui permit de continuer à faire la course en tête (3-1, 4-2). Le huitième jeu conclut par une double faute du Belge vit Hewett revenir à sa hauteur (4-4). Gérard se reprit immédiatement et alignait deux jeux pour égaliser à une manche partout après 1h29 de jeu.

"Jo" poursuivit sur cette lancée. Après 1-1, il fila à 3-1 avant que la rencontre ne bascule complètement.

Mené 0-30 sur son service, Hewett demanda l'intervention du kiné pour soigner son épaule gauche douloureuse. A la reprise du jeu, Gérard n'est pas parvenu à conclure une de ses quatre balles de 4-1, puis il laissa filer deux balles de 4-2 et c'est Hewett qui égalisait à 3-3 avant d'aligner un troisième jeu consécutif 3-4. Le natif de Limelette accusa le coup et cédait son service pour être mené 3-5. Alfie Hewett concluait alors sur le jeu suivant longtemps interrompu pour un problème technique sur le fauteuil de Joachim Gérard.

Tombeur du numéro 1 mondial le Japonais Shingo Kunieda (ITF 1) en demi-finale, le Sportif belge paralympique de l'année 2019 en titre et médaillé de bronze aux JO de Rio en 2016 disputait la 2e finale de sa carrière en Grand Chelem après celle perdue en 2016 à l'Open d'Australie. Il a remporté quatre titres au Masters (2015, 2016, 2018, 2019) et a aussi engrangé quatre victoires en double dans des tournois du Grand Chelem dont une à Roland-Garros en 2014. Les trois autres ont été ramenées d'Australie (2017, 2019) et de Wimbledon (2019).