L'Américaine Sofia Kenin, après un début de tournoi compliqué, s'est offert samedi lors du 3e tour une victoire facile face à la Roumaine Irina Bara, sortie des qualifications, 6-2, 6-0.

La N.6 mondiale atteint ainsi pour la deuxième année consécutive les 8es de finale dans le Grand Chelem parisien. Bousculée lors des tours précédents, la lauréate de l'Open d'Australie avait dû batailler en trois sets pour vaincre Liudmila Samsonova (WTA 125) puis Ana Bogdan (WTA 93). Cette fois, elle n'a pas fait de quartier et s'est débarrassée de Bara, 142e mondiale, en seulement 1h12. Au tour précédent, Bara était opposée à Van Uytvanck, qui avait abandonné alors qu'elle était menée 6-1, 4-0.

Au prochain tour, Kenin affrontera soit la Française Fiona Ferro (49e mondiale) soit une autre Roumaine, Patricia Maria Tig (WTA 59).

Muguruza éliminée par Collins en trois sets et sur deux courts

L'Espagnole Garbine Muguruza, 11e mondiale et lauréate en 2016, a été éliminée samedi au 3e tour de Roland-Garros par la cogneuse américaine Danielle Collins (57e) 7-5, 2-6, 6-4, au terme d'un match de 2h26 qui s'est joué sur deux courts. Au prochain tour, Collins qui n'avait jamais dépassé le 2e tour à Paris, affrontera la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 35), devenue en janvier à l'Open d'Australie la première joueuse du monde arabe à atteindre les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Muguruza et Collins, 26 ans, ont débuté leur bras de fer sur le court Suzanne-Lenglen, mais une pluie violente s'est abattue sur Paris alors que l'Espagnole menait 1-0 et 30-15. Les organisateurs ont alors décidé de faire une entorse au règlement (un match commencé sur un court doit se terminer sur ce même court), en déplaçant la partie sur le court Philippe-Chatrier désormais doté d'un toit.

Mais avant de reprendre, les joueuses ont dû attendre que Novak Djokovic en termine avec Daniel Galan.

A la reprise, Muguruza a confirmé son break (2-0), mais Collins est revenue à 2-2 et c'est l'Américaine qui a pris une nouvelle fois le service de son adversaire à 6-5 pour boucler le set.

La deuxième manche a commencé comme la première, Muguruza se détachant 2-0. Mais cette fois, elle a tenu sa mise en jeu jusqu'au bout en reprenant même une deuxième fois la mise en jeu de Collins.

Et dans la troisième manche, l'Espagnole a réalisé d'entrée un double break pour se détacher 3-0. Elle semblait alors dominer la partie, mais l'Américaine est revenue à 4-4, a pris l'avantage sur son service 5-4 et a profité de la première de ses deux balles de match, offertes par Muguruza sur une double faute, pour conclure.

Son meilleur résultat en Grand Chelem reste à ce jour la demi-finale jouée à Melbourne en 2019.

Kvitova passe en 8es malgré un démarrage difficile

La Tchèque Petra Kvitova, 11e mondiale, s'est qualifiée samedi pour les 8es de finale de Roland-Garros en battant la Canadienne Leylah Fernandez (100e), qui avait mené 5-1 et servi pour le gain du premier set avant de s'incliner 7-5, 6-3.

Kvitova, 30 ans, affrontera la Chinoise Shuai Zhang (39e) pour une place en quarts.

L'ex-N.2 mondiale (en 2011) avait atteint les demi-finales à Paris en 2012, mais elle n'a plus dépassé les 8es depuis 2015. L'an dernier, elle avait déclaré forfait avant le tournoi en raison d'une blessure au bras gauche.

La Tchèque a remporté deux fois Wimbledon, en 2011 et 2014.

Elle avait été blessée à la main gauche en décembre 2016 en se battant contre un cambrioleur entré chez elle à Prostejov en se faisant passer pour un chauffagiste.

Fin de parcours pour Burel, stoppée au 3e tour par Zhang

Le beau parcours à Roland-Garros de Clara Burel, 357e mondiale, s'est terminé samedi au 3e tour et en deux sets (7-6, 7-5) face à la Chinoise Zhang Shuai (WTA 39), qui l'avait déjà battue à Strasbourg la semaine précédente.

A 31 ans, Zhang atteint pour la première fois les huitièmes de finale à Roland-Garros où elle affrontera la Tchèque Petra Kvitova (WTA 11) ou la Canadienne Leylah Fernandez (WTA 100). Plus jeune Française, à 19 ans, à rallier le 3e tour depuis Alizé Cornet en 2008, Burel n'a pas démérité contre la Chinoise mais n'a pas su concrétiser ses nombreuses occasions, et notamment ces 3 balles de set d'affilée dans la première manche, alors qu'elle menait 5-3 et 40-0 sur le service adverse.

Zhang a alors aligné 5 points pour remporter le jeu. En prenant ensuite chacune les jeux de service de l'autre, les joueuses en sont arrivées au tie-break et Zhang n'a laissé aucune chance à la Bretonne: elle s'est détachée 4-0 pour finalement conclure 7-2. Mais contrairement au premier tour où Burel avait réussi à refaire son set de retard pour s'imposer contre Arantxa Rus, l'ex-N.1 mondiale juniors (2018) n'est jamais revenue. Les joueuses ont eu énormément de mal a gagner leur propre mise en jeu: 6 breaks au premier set et 7 au second. A partir de 3-2 pour la Chinoise dans la seconde manche, aucune des deux n'a remporté sa mise en jeu, jusqu'à la toute dernière que Zhang a gagnée sans laisser le moindre point à Burel.

Carreno Busta gagne le duel espagnol contre Bautista Agut

Pablo Carreno Busta, 18e joueur mondial, a remporté le duel espagnol du troisième tour de Roland-Garros qui l'opposait à Roberto Bautista Agut (ATP 10) 6-4, 6-3, 5-7, 6-4.

Carreno Busta, 29 ans, accède aux huitièmes de finale de Roland-Garros pour la deuxième fois en huit participations. Il y affrontera l'une des révélations de cette quinzaine, l'Allemand Daniel Altmaier (ATP 186), issu des qualifications où il a éliminé Ruben Bemelmans au dernier tour, et vainqueur 6-2, 7-6 (7/5), 6-4 de l'Italien Matteo Berrettini, huitième joueur mondial, au troisième tour,

Berrettini éliminé par Altmaier, issu des qualifications

L'Italien Matteo Berrettini, huitième joueur mondial, a été éliminé au troisième tour de Roland-Garros, samedi, par Daniel Altmaier. L'Allemand, 186e à l'ATP, s'est imposé en trois sets, 6-2, 7-6 (7/5), 6-4.

Altmaier, 22 ans, s'était extrait des qualifications, où il avait battu Ruben Bemelmans au dernier tour, pour disputer son premier Grand Chelem. Il rencontrera au tour suivant le vainqueur du duel espagnol entre Roberto Bautista Agut (ATP 10) et Pablo Carreno Busta (Atp 18).

Le Russe Andrey Rublev, 12e mondial, s'est débarrassé en 1 heure et 34 minutes du Sud-Africain Kevin Anderson (ATP 118), 6-3, 6-2, 6-3. Pour son premier huitième de finale de Roland-Garros, Rublev, qui reste sur un titre sur terre battue obtenu à Hambourg dimanche, affrontera le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 63) ou le Brésilien Thiago Monteiro (ATP 84).

Tsitsipas rallie facilement les 8es après l'abandon de Bedene

Le N.6 mondial Stefanos Tsitsipas s'est qualifié facilement samedi pour les 8es de finale de Roland-Garros, à la suite de l'abandon du Slovène Aljaz Bedene (ATP 56), au début du 3e set, 6-1, 6-2, 3-1.

Cette victoire, obtenue après seulement 1h20 de jeu, fait du bien au Grec de 22 ans, qui avait dû batailler cinq sets et 3h10 pour venir à bout de l'Espagnol Jaume Munar (ATP 109) lors du premier tour mardi. Deux jours plus tard, il n'avait mis que 1h28 pour venir à bout de Pablo Cuevas (60e). En atteignant les 8es de finale, le vainqueur du Masters 2019 égale son meilleur résultat sur la terre battue parisienne. Pour une place en quarts, Tsitsipas affrontera le vainqueur de la rencontre entre Grigor Dimitrov (tête de série N.18) et Roberto Carballes, tombeur de Denis Shapovalov.

Badosa affrontera Siegemund en 8es de finale

L'Espagnole Paula Badosa (87e mondiale) a éliminé samedi la lauréate 2017 Jelena Ostapenko (43e) 6-4, 6-3 et affrontera en 8es de finale de Roland-Garros l'Allemande Laura Siegemund (66e) qui s'est débarrassée de Petra Martic (17e) 6-7 (5/7), 6-3, 6-0.


Badosa joue pour la première fois, à 22 ans, le tableau principal des Internationaux de France, après avoir été éliminée au premier tour des qualifications l'an dernier. Jusque-là, son meilleur résultat en Grand Chelem était le 2e tour atteint en janvier à l'Open d'Australie. De son côté, Siegemund participe à 32 ans à son 4e Roland-Garros et n'avait jamais dépassé le 2e tour (2019). Son meilleur résultat en Grand Chelem jusque-là était le 3e tour atteint en 2016 à l'Open d'Australie puis à l'US Open.