Novak Djokovic s'est qualifié lundi pour les quarts de finale de Roland-Garros, mais le N.1 mondial a été bousculé par le jeune espoir italien Lorenzo Musetti (76e) qui a remporté les deux premiers sets avant d'abandonner dans le cinquième alors qu'il était mené 6-7 (7/9), 6-7 (2/7), 6-1, 6-0, 4-0.

"J'étais plus nerveux au début du match que mené deux sets à zéro, a assuré le Serbe. J'étais tendu, je n'arrivais pas à traverser la balle, je commettais beaucoup de fautes directes. Mais après la perte du deuxième set, je suis sorti me changer et quand je suis revenu, j'étais un autre joueur."

"Je faisais moins de fautes et je jouais comme j'aurais dû le faire d'entrée. Et puis quand j'ai vu qu'il commençait à souffrir au début du quatrième set, ça m'a surmotivé", a-t-il ajouté.

Finaliste 2020, Djokovic vise un 19e titre du Grand Chelem pour se rapprocher du record de Roger Federer et Rafael Nadal (20), et affrontera en quarts un autre Italien, Matteo Berrettini (9e).

Ce dernier a bénéficié du forfait en 8es de Roger Federer qui avait annoncé dimanche son retrait du tournoi pour se préserver physiquement en vue de la saison sur gazon et de son principal objectif, Wimbledon (28 juin - 11 juillet).

Musetti a osé

D'entrée de match, Musetti a annoncé la couleur en remportant les deux premiers points, sur le service du Serbe. Puis il a répondu du tac au tac quand Djokovic a fait le break (3-1), en recollant dans la foulée.

En jouant crânement sa chance, usant aussi efficacement de sa puissance que de son toucher de balle, l'Italien de 19 ans a tenu le Serbe en échec et a su le pousser au tie break dans les deux premiers sets.

Le match est alors tellement serré, les joueurs flirtent tellement avec les lignes, que l'arbitre est contraint de faire beaucoup de gymnastique pour descendre de sa chaise, courir vérifier les marques, éventuellement discuter sa décision, et remonter au plus vite sur son perchoir.

Dans le premier tie break, Djokovic a semblé prendre rapidement le dessus (4-1), mais Musetti est revenu à 4-4. Il a ensuite pris les devants, obligeant le Serbe à sauver deux balles de set avant de céder sur la troisième.

L'Italien a fait la course en tête dans la deuxième manche: il a breaké à 2-1 pour se détacher 3-1, mais Djokovic a immédiatement refait son retard. Les deux joueurs en sont ainsi arrivés au second jeu décisif de la partie et cette fois, Musetti s'est rapidement détaché 4-0 pour ne plus lâcher.

Bascule

Mais la partie a alors basculé et Musetti a semblé soudain submergé. Djokovic a remporté 16 des 17 jeux suivants et même 65 des 83 points joués jusqu'à ce que l'Italien jette l'éponge, pour une raison inconnue immédiatement. Le match avait commencé depuis 3h29.

"J'aime jouer les jeunes en cinq sets parce que même mené deux sets à zéro, je sais que je suis bien physiquement et qu'avec mon expérience, je peux renverser le match", a assuré le Serbe de 34 ans.

Le vainqueur du match Djokovic-Berrettini mercredi devrait affronter Nadal en demi-finales. L'Espagnol est opposé lundi en 8es à Jannik Sinner (19e), avant un quart contre Diego Schwartzman (10e) qui a éliminé lundi Jan-Lennard Struff (42e) 7-6 (11/9), 6-4, 7-5.