Gaël Monfils, tête de série N.13, s'est péniblement qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros en écartant mercredi l'Argentin Diego Schwartzman, 62e mondial, en cinq sets 4-6, 6-4, 4-6, 6-2, 6-3.

Le N.2 français a conclu une journée parfaite pour les joueurs tricolores, puisque tous ceux qui étaient en lice se sont qualifiés (Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Nicolas Mahut et Benoît Paire).

Mais Monfils, demi-finaliste à Roland-Garros en 2008, a beaucoup souffert pour poursuivre sa route vers le troisième tour et l'Uruguayen Pablo Cuevas (N.21), même s'il n'aura passé "que" 2 h 49 min sur le court. Le Parisien a remporté son neuvième match en cinq sets (pour trois défaites) à Roland-Garros, où il a pris la mauvaise habitude de gaspiller ses forces dans les premiers tours.

Mais Schwartzman (22 ans) a montré pourquoi il avait réussi à prendre un set à Roger Federer en demi-finale à Istanbul. Ce petit gabarit (1,70 m) se déplace bien et a une belle frappe des deux côtés. C'est lui qui a le plus souvent pris l'initiative dans les trois premiers sets, Monfils apparaissant un peu apathique. Le Français s'est retrouvé véritablement en danger quand il a eu à défendre deux balles de break à 1-2 dans le quatrième set.

Il a réussi à conserver son engagement et s'est transfiguré. Schwartzman, qui n'avait encore jamais disputé de match en cinq sets et a commencé à laisser entrevoir des signes de fatigue, n'a ensuite rien pu faire pour empêcher la marche en avant du Parisien.


Berdych remporte le choc tchèque contre Stepanek

Le Tchèque Tomas Berdych, N.4 mondial, a dû s'employer pour remporter le bras de fer contre son partenaire de Coupe Davis Radek Stepanek (6-3, 6-7 (7/9), 6-3, 6-3) et accéder mercredi au troisième tour de Roland-Garros.

Le duo "Stepych" a gagné à deux reprises le Saladier d'argent (2012, 2013) avant de s'incliner en septembre dernier sur la terre battue de la Porte d'Auteuil contre la France en demi-finale.

Berdych retrouvera justement un Français au prochain tour, Benoît Paire, qui a dominé l'Italien Fabio Fognini (N.28) en trois manches 6-1, 6-3, 7-5.


Federer en patron

Le N.2 mondial Roger Federer a livré une prestation très convaincante en écartant en trois manches (6-2, 7-6 (7/1), 6-3) l'Espagnol Marcel Granollers (57e), un spécialiste de la terre battue, mercredi au deuxième tour de Roland-Garros.

A chaque fois qu'il était en difficulté, le Bâlois a sorti les coups qu'il fallait, notamment un retour de revers frisant les lignes pour mener 3-1 dans le tie-break du deuxième set.

Malgré un bilan négatif contre Federer (0-3 avant ce match), Granollers n'a pas baissé la garde, menant même 2-0 dans le dernier acte. Mais le maestro helvète a accéléré pour empiler cinq jeux d'affilée et se mettre dans les meilleures dispositions pour conclure.

Son prochain adversaire sera le Chypriote Marcos Baghdatis (59e) ou le Bosnien Damir Dzumhur (88e).


Wawrinka sans convaincre

Stan Wawrinka, tête de série N.8, a dominé le Serbe Dusan Lajovic, 67e mondial, en quatre manches (6-3, 6-4, 5-7, 6-3), pour accéder mercredi au troisième tour du tournoi de Roland-Garros.

Le Suisse, demi-finaliste à Rome avant les Internationaux de France, a alterné le bon (11 aces, 53 coups gagnants) et le médiocre (9 doubles fautes, 52 fautes directes) dans une partie conclue sur un revers long de ligne lors de sa quatrième balle de match.

Son prochain adversaire sera l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky, 54e, ou l'Américain Steve Johnson, 56e.