L'Espagnol tête de série numéro 7 n'a fait qu'une bouchée de Lukas Lacko.

L'Espagnol David Ferrer, tête de série N.7 et 8e joueur du monde, s'est baladé face au Slovaque Lukas Lacko, 94e mondial, battu en trois sets 6-1, 6-3, 6-1, mardi au premier tour de Roland-Garros.

David Ferrer, 33 ans, finaliste à Paris en 2013, affrontera au deuxième tour son compatriote Daniel Gimeno-Traver (ATP-66) ou le Brésilien Joao Souza (ATP-78).

Marin Cilic n'a pas traîné non plus pour s'imposer face à Robin Haase (6-2;6-4;6-2). La tête de série numéro 9 sera également au rendez-vous du deuxième tour.

Rafael Nadal au deuxième tour sans souci

Rafael Nadal, neuf fois vainqueur du tournoi, s'est promptement qualifié pour le deuxième tour de Roland-Garros, en battant très logiquement mardi le jeune Français Quentin Halys, 296e mondial, en trois sets 6-3, 6-2, 6-4.

Ce match n'a pas permis de lever tous les doutes qui entourent l'Espagnol, arrivé à Paris sans avoir gagné le moindre Masters 1000 sur terre battue pour la première fois depuis 2005.

L'écart entre les deux joueurs était trop grand pour permettre de vraiment juger Nadal, tête de série N.6, qui a maîtrisé cette rencontre sans problème.

Mais le Français, très prometteur à 18 ans, a étalé de belles aptitudes pour ce qui était seulement son deuxième match sur le grand circuit et n'aura pas à rougir de cette défaite.

Le finaliste de l'US Open juniors en 2014 a tenu le choc face au redoutable coup droit de Nadal et a même réussi à lui prendre une fois son service dans le première manche.

Contesté dans ce premier set, l'Espagnol a mis un peu plus d'intensité dans son jeu lors des deux sets suivants. Mais le Français ne s'est pas écroulé, même s'il n'a évidemment pas pu vraiment inquiéter l'ex-N.1 mondial.

"Il joue le style qui est l'avenir du tennis. Il a un gros service, il essaie de frapper des coups gagnants de partout. Ce n'est pas facile de jouer son premier match sur le Central de Roland-Garros. Il a bien joué", a apprécié le Majorquin au sujet d'Halys.

Nadal, qui a hérité d'un tableau très difficile, et pourrait rencontrer dès les quarts de finale l'actuel N.1 mondial Novak Djokovic, aura un adversaire dangereux au deuxième tour : soit son compatriote Nicolas Almagro, soit l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov.

Djokovic au deuxième tour, malgré une petite baisse de régime

Novak Djokovic, N.1 mondial, s'est qualifié mardi pour le deuxième tour de Roland-Garros, malgré un temps faible au deuxième set face au Finlandais Jarkko Nieminen (87e), battu en trois manches 6-2, 7-5, 6-2.

La Serbe a aligné une 23e victoire consécutive, pour gagner le droit d'affronter au prochain tour le Luxembourgeois Gilles Muller, ou l'Italien Pablo Lorenzi.

Djokovic, qui a tout gagné ou presque depuis le début de saison (Open d'Australie, Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et Rome), a d'abord paru se diriger vers une victoire expéditive.

Mais après avoir gagné très facilement le premier set, il s'est un peu assoupi. Le vétéran finlandais (33 ans) en profité pour mener 4-1 et même se procurer des balles de 5-1 dans le deuxième set. Il s'est ensuite retrouvé à deux points du set (5-2, 30-0).

La N.1 a alors senti le danger et s'est métamorphosé, remportant dès lors 11 des 13 jeux suivants, pour rappeler qu'il possède une marge énorme sur la grande majorité des joueurs.

Dimitrov prend la porte d'entrée, comme en 2014

Le Bulgare Grigor Dimitrov, 11e mondial, s'est fait surprendre d'entrée mardi au tournoi de Roland-Garros par l'Américain Jack Sock, 37e, qui s'est imposé en trois manches 7-6 7/5, 6-2, 6-3.

C'est la deuxième année d'affilée que le "Federer Bulgare" passe à la trappe dès le premier tour à Roland-Garros.

L'an passé, le demi-finaliste de Wimbledon 2014 avait chuté en trois sets face au grand serveur croate Ivo Karlovic.

Jack Sock, 22 ans, qui a obtenu son premier titre à Houston sur terre battue en avril, réalise la meilleure saison de sa jeune carrière. Il affrontera au prochain tour l'Espagnol Pablo Carreno-Busta (61e) ou le Dominicain Victor Estrella (49e).