Pour une place dans le dernier carré, la jeune Polonaise, qui a fêté ses vingt ans il y a une semaine, affrontera la Grecque Maria Sakkari (18e), tombeuse 6-1, 6-3 de l'Américaine Sofia Kenin, dernière membre du top 5 en course, un peu plus tôt.

"Ce n'est pas tous les jours qu'on est en quarts de finale en Grand Chelem, en simple et en double en plus, je suis vraiment fière de bien jouer", s'est-elle réjouie.

Swiatek, lauréate de l'édition 2020 sans laisser échapper la moindre manche, est désormais sur une série de 22 sets remportés consécutivement sur la terre battue parisienne.

Après avoir concédé un break rapide, et après des premiers jeux très accrochés, la Polonaise s'est progressivement installée dans le match, jusqu'à creuser l'écart 5 jeux à 3.

Si Kostyuk, 18 ans seulement mais déjà une force de frappe impressionnante, a immédiatement comblé un premier break de retard tôt dans la seconde manche, le nouvel écart creusé par Swiatek ensuite a été décisif. Cette dernière s'est imposée en à peine plus d'une heure et demie dans le huis clos du court Central.

"Sa défense était folle, elle courait partout, ce n'était pas facile de finir les points", a expliqué la Polonaise.

En double, Swiatek est associée à l'Américaine Bethanie Mattek-Sands.