Entre la démonstration de galanterie d'un papy italien et l'incroyable coup de défense de la jeune Anisimova, les spectateurs ont assisté à quelques scènes inédites à Melbourne Park...


Seppi a sorti le parapluie

Contre le prodige US Frances Tiafoe, le papy italien (34 ans) aura finalement cédé à l'issue d'un âpre combat clôturé en cinq manches (6-7, 6-3, 4-6, 6-4, 6-3). En marge de ce duel, Seppi n'a pas pour autant oublié de prendre soin de son épouse. Alors qu'une averse passagère arrosait le court, le 35e joueur mondial a demandé à un ramasseur de balles d'apporter une serviette à sa femme, installée dans un box au bord du terrain.


Sharapova ne perd pas la main

Sur un point monstrueux disputé dans le premier set, Maria Sharapova a dégoûté la tenante du titre Caroline Wozniacki en changeant de main pour ramener une balle in extremis. Avant de remporter l'échange sur deux coups de fusils en coup droit et revers.


La leçon de tennis de Roger

Roger Federer s'est promené face à l'Américain Taylor Fritz (50e), surclassé en trois sets 6-2, 7-5, 6-2 et moins d'une heure et demie au troisième tour. La légende helvète en a profité pour claquer quelques coups dont il a le secret et qui ont même fait parfois sourire son adversaire...



Anisimova met le feu au Margaret Court

Véritable attraction de ce premier Grand Chelem de la saison, l'Américaine de 17 ans éclabousse le tableau féminin par son talent et aussi beaucoup culot. Opposée à Sabalenka au 3e tour, elle n'a pas tremblé pour s'offrir une victoire convaincante et avec la manière (6-3, 6-2). Elle se qualifie ainsi pour les huitièmes, un record à un si jeune âge pour une représentante de la bannière étoilée qu'elle partage avec... Serena Williams, qui avait réalisé pareille performance en 1998. Au prochain tour, la citoyenne d'Aventura en Floride se frottera à Kvitova. Le Tchèque est prévenue, Anisimova n'a pas froid aux yeux et de la réserve. La preuve avec ce point exceptionnel...


Schwartzman jongle avant de se faire dribbler

L'Argentin (18e tête de série) n'a pas fait le poids contre le revenant Berdych qui l'a renversé en quatre manches au 3e tour (5-7, 6-3, 7-5, 6-4). Cela n'a pas empêché le format de poche de Buenos Aires de révéler ses talents avec... les pieds.