Serena Williams (WTA 1) est partie fêter à Londres sa remarquable année 2009, qui l’a vue retrouver la première place mondiale suite à une victoire au Masters de Doha. La flamboyante Américaine a joint l’utile à l’agréable en promouvant un nouveau livre "My life, queen of the court" ainsi qu’en effectuant un peu de shopping dans les quartiers trendy de la capitale britannique.

"Je suis ravie d’être à Londres", confia-t-elle via sa page Twitter. "Savez-vous qu’ils ont même des GPS pour vous guider dans les grandes surfaces ? Incroyable ! Je peux enfin profiter d’un peu de vacances. C’est super. Cela faisait si longtemps J’ai même regardé Scooby Doo à la télé."

Serena Williams a en tout cas de quoi s’acheter quelques cadeaux de Noël au terme d’une saison qui l’a vue agrandir sa collection de trophées du Grand Chelem à onze en s’imposant à l’Australian Open et à Wimbledon.

La cadette des sœurs a ainsi battu le record de gains empoché en une année par Justine Henin, amassant la somme assez hallucinante de 6545586 dollars, contre 5429586 dollars pour la Famennoise en 2007.

"C’est incroyable de voir combien le tennis féminin a pris une nouvelle dimension ces dernières années", glissa-t-elle. "Nous pouvons toutes nous considérer chanceuses d’être si bien recompensées pour ce que nous faisons."

L’appétit venant en mangeant, Serena Williams a l’intention de continuer sur sa lancée. Elle en a même profité pour révéler le secret de sa réussite cette saison, où elle a affiché une plus grande constance avec 50 matches gagnés, le deuxième meilleur total de sa carrière.

"J’ai fait des pauses, mais tout en veillant à rester en forme. C’est ce qui a fait la différence. Et en plus, c’était très amusant. En vieillissant, mes priorités tournent plus autour du tennis. Et puis, il faut s’attendre à tout. Il y a tant de nouveaux visages. Qui sait si quelque part en Russie, il n’y a pas quelqu’un en train de s’entraîner pour me battre ?" sourit-elle.