Serena Williams gagne sans combattre

Serena Williams gagne sans combattre
© EPA

Tennis

Publié le

L’Américaine Serena Williams, tête de série N.7, a remporté sans combattre le Masters féminin de tennis, doté de 3,24 millions d’euros, en raison du forfait de sa compatriote Lindsay Davenport (N.2), blessée au genou droit, dimanche à Munich.

Assurée depuis samedi de terminer l’année en tête du classement mondial WTA à la faveur de sa victoire en demi-finale, samedi, face à la Belge Kim Clijsters (N.3), Davenport s’est déclarée «extrêmement frustrée et déçue » de ne pouvoir défendre ses chances.

C’est sur l’avant-dernier point de la demi-finale, alors qu’elle menait 6 à 2 dans le jeu décisif du dernier set, que la Californienne de 25 ans s’est blessée, réussissant toutefois à conclure la rencontre.

«Si cela m’était arrivé plus tôt, je n’aurais certainement pas fini le match », a-t-elle estimé. «Avec le recul, j’aurais aimé perdre et que la finale ait lieu. C’est de la malchance pour tout le monde, la pire manière de terminer la saison », a ajouté l’Américaine en annonçant son abandon, précisant qu’elle ne reviendrait probablement pas sur le circuit avant l’Open d’Australie.

«Tout gagner » en 2002

Déjà blessée au même genou au printemps, Davenport, lauréate de sept titres cette saison, était restée absente 11 semaines du circuit. Cette résurgence de la même blessure -une contusion résultant du frottement de deux os du genou- devrait encore la gêner longtemps. «Je ne vais rien faire pendant un mois. Je ne pense même pas que je puisse faire du jogging pendant quelques semaines ».

Grâce à l’abandon de sa compatriote, Serena Williams, 20 ans, devient la première joueuse à remporter le Masters lors de sa première participation. Qualifiée en 1999 et en 2000 à la faveur de son classement, la cadette des soeurs Williams avait en effet manqué le rendez-vous de fin d’année de l’élite en raison de blessures.

«Gagner un match ainsi, c’est plus étrange que frustrant. Ca ne m’était jamais arrivé », a expliqué Williams qui devait, dans l’après-midi, disputer une exhibition contre la toute fraîche retraitée allemande Anke Huber afin de satisfaire le public et de justifier ses 750.000 dollars (831.000 euros), empochés pour avoir remporté le Masters en disputant seulement trois matches.

Victorieuse de deux tournois cette saison -Indian Wells et Toronto- l’Américaine, qui a disputé seulement dix épreuves du circuit cette année, ajoute ainsi un 11e titre à son palmarès et affiche de grandes ambitions pour 2002: «Plus jouer et tout gagner. » (AFP)

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous