Tennis

Simona Halep remporte Wimbledon pour la première fois de sa carrière en balayant Serena Williams (6-2, 6-2).

Simona Halep (WTA 7) a inscrit son nom au palmarès de Wimbledon, troisième levée du Grand Chelem de l'année. Sur le gazon londonien du All England Club, la Roumaine de 27 ans s'est imposée 6-2, 6-2 contre l'Américaine Serena Williams (WTA 10) en 55 minutes de jeu. Williams passe, pour la troisième fois de suite, à côté de l'occasion de décrocher un 24e titre en Grand Chelem et ainsi égaler le record de Margaret Court.

Le début de match a été à sens unique, Serena Williams commettant trop de fautes directes. De l'autre côté du filet, la droitière de Constanta se montrait précise et régulière, prenant méritoirement la première manche à son actif (6-2).

Halep, qui disputait sa cinquième finale en Grand Chelem, la première à Londres, a continué sur sa lancée dans le second set. Elle a breaké l'Américaine de 37 ans dans le cinquième jeu avant de confirmer dans la foulée (4-2). La Roumaine n'a pas tremblé et, continuant à profiter des approximations de Serena Williams, a volé vers son deuxième sacre du Grand Chelem après celui acquis à Roland-Garros en 2018.

Battue déjà en finale à Wimbledon la saison dernière par l'Allemande Angelique Kerber, puis par la Japonaise Naomi Osaka à l'US Open en septembre 2018, la protégée de Patrick Mouratoglou avait une troisième occasion d'égaler la marque de Court.

Pour sa 11e finale à Wimbledon, Serena Williams est passée à côté. Coupable de 25 fautes directes, elle n'est donc pas parvenue à remporter un 8e sacre à Wimbledon et un 24e en tournoi majeur. Après des blessures à la cheville et au genou, elle avait pourtant retrouvé sa solidité au cours de la quinzaine londonienne.

Halep, une victoire en onze duels contre Serena Williams avant samedi, a réalisé une partie presque parfaite. La Roumaine n'a jamais été inquiétée sur son service et, avec trois petites fautes directes, a dicté les échanges de bout en bout.