Ancienne numéro un mondiale, impératrice absolue de (coup) droit divin sur le petit monde de la WTA, Justine Henin a fait vibrer la Belgique entière. De gauche à droite, de Paris à Pékin, les amateurs de la petite balle jaune de notre plat pays n’ont perdu que très peu des échanges endiablés de la Famennoise sur les courts. Après avoir placé la barre aussi haut, la protégée de Carlos Rodriguez va susciter des attentes énormes de la part de ses fans et donc s’attirer une pression très forte.

En outre, depuis le retrait d’Henin en mai 2008, nos tennismen et women n’ont pu rééditer les exploits de "Juju" Jusqu’au retour de Kim Clijsters. Impressionnante de facilité, la Limbourgeoise avait préparé son come-back à la perfection et signé une performance incroyable à l’US Open.

Cette conquête new-yorkaise a certes mis en lumière la stagnation du niveau du tennis féminin, toujours à la recherche d’une nouvelle Justine. Jankovic, Ivanovic, les sœurs Williams ou Safina ont bien tenté d’imposer leur finesse, leur puissance ou leur régularité, mais force est de constater qu’aucune d’entre elles n’est parvenue à surclasser la concurrence.

Cet état de fait, positif dans le sens d’un retour facilité, peut aussi porter préjudice à la Famennoise. Ainsi, en cas d’annonce officielle, ce soir, nombre de supporters vont se prendre à rêver du même type d’exploit que celui réalisé par Kim. La Belgique du tennis s’attendra alors tout naturellement à voir Henin suivre les traces de Clijsters. Le fait de passer après la Limbourgeoise pourrait se muer en fardeau.

D’autant qu’on connaît les différences de mentalité entre les deux joueuses. Perfectionniste jusqu’au bout du manche, Justine n’a jamais accepté le "moyen", encore moins le médiocre. Pointilleuse, Henin doit composer avec un ego fort, mais fragile. Tout le contraire d’une Clijsters, qui, si elle a tout mis œuvre pour être au top, a surtout remis les pieds sur les courts en toute décontraction, se coupant de toute pression en profitant avant tout de sa famille. Que se passerait-il pour "Juju" en cas de retour en demi-teinte ? On espère ne jamais le savoir