Elle devait prendre sa retraite cette saison, mais le Covid-19 a tout perturbé, lui donnant envie, pourquoi pas, de rempiler pour quelques tournois en 2021. Elle avait passé le confinement à travailler comme bénévole dans une banque alimentaire de Las Palmas aux îles Canaries. Et puis elle avait repris le chemin des courts et devait disputer cet US Open. Mais Carla Suarez Navarro a tout vu s’effondrer il y a quelques jours, comme elle l’a révélé ce mardi dans une vidéo filmée assise sur un lit d’hôpital : elle souffre du lymphome de Hodgkin et va devoir affronter six mois de chimiothérapie.

La nouvelle a secoué tout le monde du tennis, tant la joueuse espagnole est appréciée. Et puis ce n’est pas la première fois que cette maladie montre son horrible tête ces dernières années : Alisa Kleybanova, Victoria Duval et Ross Hutchins ont dû combattre le même mal. Fidèle à elle-même, Suarez Navarro a voulu rassurer : "Je vais bien pour le moment, je tiens le coup, je suis au calme et prête à affronter tout ce qui viendra."

Les réactions de soutien ont plu toute l’après-midi sur les réseaux sociaux. Sa compatriote, amie et ancienne partenaire de double Garbine Muguruza n’a pas caché non plus son émotion. "Elle me l’a dit il y a quelques jours. Je suis choquée. Je m’attendais à la voir ici… Elle est tellement adorable. Quand ce genre de choses tombent sur des gens bien, ça me fait tellement mal."

Rafael Nadal, depuis Manacor, a aussi tenu à apporter son soutien : "Beaucoup de force, Carla, dans ces moments si difficiles. Tu as toujours été forte, ça te servira là encore et je t’envoie tout le soutien nécessaire."