"Tellement heureuse à l’issue de cette fantastique semaine…" , écrit sur son compte Twitter Yanina Wickmayer après sa victoire en finale contre Lauren Davis, 122 e mondiale, en deux sets, 6-4, 6-2, dimanche, au tournoi WTA de Washington, disputé sur surface dure et doté de 250 000 dollars. "Un grand merci à tous ceux qui m’ont soutenue…"

Heureuse, Wickmayer a plusieurs raisons de l’être. Non seulement, elle remporte le cinquième titre WTA de sa carrière, le premier cette année. Ensuite, elle s’impose également en double avec Monica Niculescu. Soit, sur le week-end, un chèque de 50 000 euros qui s’ajoute aux 353 000 $ déjà gagnés au cours de cette année.

Un bond au classement WTA

Pour y arriver, elle a non seulement battu Mladenovic, mais aussi une joueuse de 22 ans, Lauren Davis, qui l’avait battue à trois reprises précédemment et qui, après un arrêt suite à un burn-out, retrouve progressivement son meilleur tennis."Mais c’était sa première finale, je suis passée par là et je sais qu’on est toujours un peu plus nerveuse, surtout quand on joue à domicile. Par rapport au ranking, j’étais favorite mais je sentais bien qu’on attendait plus d’elle que de moi et j’ai exploité la situation…" dit Wickmayer.

Mais, surtout, Yanina est désormais 36e mondiale, un classement qu’elle n’avait plus occupé depuis avril 2013. Ce qui signifie que, contrairement à ce qu’on a parfois pensé en Belgique, elle n’a probablement pas encore atteint son sommet et que, avec de la stabilité, elle est capable de grandes choses encore.

Les JO en ligne de mire

A l’approche des Jeux Olympiques et de l’US Open, c’est encourageant. "Je sens que je retrouve mon meilleur tennis et que mon jeu a beaucoup progressé au cours des derniers mois. Je ne m’habituerai jamais à la victoire, c’est tellement grisant de soulever un trophée."

Wickmayer dispute cette semaine le tournoi de Montréal (2,4 millions de dollars). Elle est opposée au premier tour à la Slovaque Kristina Kucova (WTA 121), issue des qualifications. Si elle passe, elle pourrait encore gagner deux places au ranking mondial.