Tennis

C'est la dernière histoire belge à l'Open d'Australie de tennis ! Moins de 24 heures après l'annonce de sa séparation avec David Goffin (WTA 22), Thierry Van Cleemput se trouvait dans le box de Simona Halep (WTA 1) dans la Rod Laver Arena, lundi soir à Melbourne.

Ou pour être tout à fait exact, une rangée derrière, mais diablement attentif et pleinement impliqué, à l'occasion du huitième de finale que la Roumaine a finalement perdu 6-1, 4-6 et 6-4 contre Serena Williams (WTA 16). "Je peux comprendre que cela fait bizarre, mais je n'ai pas envie de m'exprimer pour l'instant", a-t-il confié à la sortie du court. "Cela ne sert à rien, si ce n'est que c'est juste bon à dire des conneries (sic). Laissez-moi un peu de temps", a-t-il ajouté au sujet de cette situation pour le moins particulière.

Du temps, Thierry Van Cleemput semble en tout cas ne pas en avoir perdu depuis la fin de sa collaboration avec David Goffin. Mais difficile de spéculer à l'heure qu'il est sur la manière dont les choses se sont exactement déroulées. Plus tôt dans la journée, il avait ainsi été aperçu, raquette en main, dans la Rod Laver Arena, en train de suivre de près l'échauffement de Simona Halep. Et durant la rencontre, on l'a vu encourager vigoureusement la Roumaine, applaudissant, brandissant le poing et se levant même à plusieurs reprises.

"Ma situation ? Je suis en attente", a-t-il encore glissé avant de disparaître vers la zone réservée aux joueurs.