Les Américains Andy Roddick et André Agassi et le Suisse Roger Federer, les trois principaux favoris de l’US Open de tennis, ont poursuivi leur marche en avant en atteignant dimanche les huitièmes de finale à Flushing Meadows.

La septième journée a également été favorable à d’autres joueurs dont la cote monte au fil des tours: le Marocain Younes El Aynaoui (victorieux du Tchèque Jiri Novak), le Néerlandais Sjeng Shalken qui a battu le Croate Ivo Karlovic et le Belge Xavier Malisse souverain face au Russe Dimitri Tursunov.

Par contre, l’Australien Mark Philippoussis, finaliste en juillet à Wimbledon, a fait les frais de l’excellente forme détenue par l’Argentin David Nalbandian (N.13).

Parmi les favoris, Federer avait sans doute la tâche la plus ardue face au New-Yorkais James Blake, soutenu par tout un stade. Mais le Suisse a une nouvelle fois fait parler son talent: 6-3, 7-6 (7/4), 6-3.

Réussissant 9 aces, 14 coups droits et 8 revers gagnants, Federer a été impérial durant les deux heures et une minute de jeu.

«James Blake étions très proches durant ce match, surtout au début. J’ai bien joué quand il le fallait. Je suis incapable de dire si j’évolue au même niveau qu’à Wimbledon. Les conditions sont différentes», a commenté le joueur de 22 ans.

Federer, vainqueur des Internationaux de Grande-Bretagne en juillet, peut toujours rêver d’un doublé Wimbledon-Flushing que l’Américain Pete Sampras est le dernier à avoir réussi en 1995.

Roddick et Agassi à l’aise

Andy Roddick lui a été le plus expéditif des favoris en disposant du Brésilien Flavio Saretta (6-1, 6-3, 6-3) en moins d’une heure et demi.

La tête de série N.4 du tournoi avait semble-t-il mis de côté la polémique le concernant depuis que son adversaire du tour précédent, le Croate Ivan Ljubicic, avait jugé son comportement anti-sportif sur les courts.

«Flavio n’a pas fait un grand match aujourd’hui tandis que moi, je me suis montré solide de bout en bout. J’ai très bien retourné et j’ai pu l’embarquer dans de longs échanges du fond du court», a expliqué Roddick.

André Agassi, 33 ans, opposé à un autre vétéran du circuit, le Russe Yevgeny Kafelnikov, 29 ans, a également été bref. Le Kid de Las Vegas a conclu dimanche en trois sets (6-3, 7-6, 6-4) une rencontre qui avait été interrompue par la pluie samedi.

Mauresmo-Clijsters en quarts

Chez les dames, les favorites n’ont pas été surprises lors des premiers huitièmes de finale. L’Américaine Lindsay Davenport, la Française Amélie Mauresmo et la Belge Kim Clijsters se sont qualifiées.

Ces deux dernières joueuses, respectivement victorieuses de la Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn (6-2, 6-2) et de l’Américaine Maghann Shaughnessy (6-2, 6-4) se rencontreront en quarts de finale pour une revanche explosive de l’année dernière quand Mauresmo avait éliminé l’actuelle numéro un mondiale au stade des huitièmes de finale.

Quant à Davenport, elle a été bousculée pour la première fois cette semaine. Se ressentant de sa blessure au pied gauche (problème névralgique aux orteils), la grande Américaine a eu besoin de trois manches (6-0, 6-7, 6-2) pour passer l’obstacle dressé par la Russe Nadia Petrova (N.19).