Le Suisse Roger Federer, N.1 mondial, s'est qualifié dans la douleur pour les demi-finales de l'US Open, dernier tournoi de tennis du Grand Chelem de l'année, face à l'Américain James Blake, tête de série N.5, 7-6 (9/7), 6-0, 6-7 (9/11), 6-4, jeudi à Flushing Meadows.

Mais le double tenant du titre a assuré l'essentiel: il disputera samedi sa dixième demi-finale consécutive de Grand Chelem face au Russe Nikolay Davydenko (N.7), vainqueur tout aussi laborieux de l'Allemand Tommy Haas (N.14) 4-6, 6-7 (3/7), 6-3, 6-4, 6-4.

La soirée aurait pu être bien plus courte pour le Suisse. La première manche avait bien démarré. Face à l'un des plus gros frappeurs du circuit, Federer ne s'est pas dégonflé, proposant un spectaculaire concours de "mines". Blake, quart de finaliste l'an passé, est resté au contact avant de baisser pavillon une première fois à 4 partout. Mais au lieu d'enfoncer le clou, Federer a lâché du lest au moment de servir pour le set, s'engageant dans un jeu décisif pour boucler la première manche dès la première opportunité.

Fatigué de frapper la balle comme un damné et de la voir revenir encore plus vite, le N.5 mondial s'est découragé, encaissant un sévère 6-0 et perdant au total 9 jeux consécutifs.

Menant ensuite deux manches a zéro et 5 jeux à 3, Federer a servi pour le match une première fois. Sans conclure.

Deux Russes en demi

Dans le jeu décisif de cette même manche, il s'est procuré une balle de match (9 points à 8) pour finalement perdre le set, une première en cinq matches contre Blake. Pour ajouter à l'incertitude, Federer a frappé le dernier coup en se tordant la cheville droite, finissant a genoux.

Dans la quatrième manche, son avance est vite montée à 5 jeux à 1 pour fondre ensuite.

L'Americain, parfaitement heureux de faire durer le suspense et douter le Roi, est alors remonté à 5-4. Il s'est même créé une possibilité de revenir à 5 partout, pour finalement s'incliner après 2h47 de match.

Dans l'autre quart du jour, face à l'Allemand Tommy Haas, l'un des meilleurs joueurs sur dur de l'été, Davydenko a réussi à remonter deux manches de retard pour s'imposer à l'issue d'un match sans passion de 3h45.

Surnommé par son adversaire "la machine à renvoyer des balles", Davydenko a effectivement réussi a écoeurer Haas, épuisé par son match en cinq manches de la veille face à Safin.

Rapidement mené 5 jeux à 2 dans l'ultime set, l'Allemand, pris de douleurs aux cuisses, a eu un sursaut pour sauver une balle de match à 5 jeux à 3. Il s'est même procuré en vain deux balles d'égalisation à 5 partout.

Davydenko a rendez-vous désormais avec son compatriote Mikhaïl Youzhny. Pour la deuxième fois de l'histoire, deux Russes figurent dans le dernier carré masculin d'un tournoi du Grand Chelem, après Evgueni Kafelnikov et Marat Safin à l'US Open 2001.