Xavier Malisse a frappé à nouveau un grand coup, hier, à Delray Beach, en s'imposant en finale lors de son tournoi fétiche en Floride. Il s'est imposé en trois sets (5-7, 6-4, 6-4) en profitant des caprices de la météo. Souvent trahi par ses nerfs, il a parfaitement géré hier les paramètres extérieurs à la rencontre. Ainsi, alors que le match avait déjà été interrompu à un jeu partout, le grand absent de la Coupe Davis avait gardé toute sa concentration pour ne pas sortir du match. Nullement décontenancé par la perte sur le fil du premier set, il avait breaké le finaliste du dernier Masters avant de voir l'Américain revenir dans le coup. Mais la pluie est venue au chevet du Belge à 3-3, reportant la décision de 24 heures. Un report salutaire pour Xavier Malisse qui retrouva de sa superbe alors que le sixième joueur mondial peinait à rentrer dans la rencontre. Ainsi, d'entrée de jeu, le meilleur Belge à l'ATP prit l'ascendant sur le service de Blake avant de confirmer sur sa mise en jeu. Remis sur les rails, X-Man enchaîna en s'isolant à 3-1 dans la manche décisive. Il se permit même de manquer le KO, en gâchant le 4-1. Bien dans sa tête, le tombeur de Nadal à Chennai infligea un jeu blanc en distillant deux aces à l'Américain, qui comprenait qu'il lui serait presque impossible d'inquiéter son adversaire sur son service. Muselé, James Blake ne parvint jamais à imposer son jeu et plia dès la seconde balle de match après plus de deux heures d'une drôle de rencontre. "Ce n'est jamais simple d'interrompre lors d'un match, souligne Xavier Malisse. J'étais frustré lorsque, à 6-5, il a pris mon service. Il a si bien retourné que je n'aurais rien pu faire. En plus, mon service n'était pas assez performant pour engranger quelques points plus facilement."

Par la suite, le Courtraisien est parvenu à passer davantage de premiers services, s'offrant huit aces et une quantité de services gagnants. Indomptable, Xavier Malisse a donc ajouté un troisième titre en simple, un second en un peu moins d'un mois. " Si j'avais dû ne remporter qu'un tournoi cette année, j'aurais aimé que ce soit ici." Ses voeux ont déjà été exaucés. Reste à voir si la régularité sera au rendez-vous.