Une joueuse belge remportera samedi le tournoi sur gazon de Rosmalen, épreuve du circuit WTA dotée de 170.000 dollars. La seule question sera de savoir qui de Kim Clijsters ou de Justine Henin inscrira un quatrième titre WTA à son palmarès au terme d'une première finale WTA cent pour cent belge.

Deux semaines après leur historique confrontation en demi-finale des Internationaux de France, Kim Clijsters (N.1) et Justine Henin (N.2) se retrouveront face à face pour la troisième fois sur le circuit WTA. La Limbourgeoise mène 2 à 0 face à sa compatriote Rochefortoise. Mais les deux étoiles du tennis féminin belge auront chacune l'occasion de remporter un nouveau titre majeur dans leur carrière.

Après Luxembourg, Hobart et Leipzig pour Clijsters, après Anvers, Camberra et Gold Coast pour Henin, Rosmalen ajoutera à l'une des deux une quatrième ligne sur leur palmarès des victoires WTA.

L'exceptionnel printemps du tennis belge sur la terre battue parisienne se prolonge ainsi avec la saison d'été. Sur le gazon néerlandais, à la veille d'une traversée de la Manche en direction de l'herbe toujours et de Wimbledon, les deux Belges n'ont laissé que des miettes à leurs adversaires aux Pays-Bas. Pas un seul set concédé et une résistance à la pression hors du commun pour ses moins de 20 ans au faîte de la hiérarchie mondiale.

A 19 ans, Justine Henin a déjà digéré sa déception d'une demi-finale perdue à Roland-Garros face à son amie limbourgeoise après avoir eu pourtant le match en main. Tous les regards pesants tournés vers Kim Clijsters, 18 ans, n'ont pas empêché la finaliste des Internationaux de France contre l'Américaine Jennifer Capriati de confirmer sans trembler son statut de tête de série numéro 1 du tournoi batave.

Mieux, si Kim Clijsters parvenait à l'emporter samedi sur Justine Henin, la Limbourgeoise gagnerait même encore un rang au classement WTA pour s'installer à la 6e place avant les Internationaux de Grande-Bretagne. Et vendredi en fin d'après-midi, Clijsters pouvait suivre son petit ami, Lleyton Hewitt (N.1), 6e mondial, sur le chemin de l'aventure exceptionnelle d'un autre Belge, Gilles Elseneer, 323e mondial et issu des qualifications, en quarts de finale du tournoi messieurs à Rosmalen. (BELGA)