© EPA

Tennis

Une saison idéale récompensée

Serge Fayat

Publié le - Mis à jour le

Justine Henin a couronné, lundi soir, une saison 2007 historique en recevant, au Mariinsky Concert Hall de Saint-Pétersbourg, le titre de Sportive mondiale de l'année à l'occasion de la remise des prestigieux Laureus World Sports Awards, les Lauriers du Sport, qui récompensent les meilleurs sportifs de la planète. La tenniswoman, qui a reçu son trophée des mains de l'acteur Kyle MacLachlan et de l'ancienne gymnaste Nadia Comaneci, est la première sportive belge à être honorée par les 43 légendes sportives composant la Laureus Academy, qui désignent les lauréats d'après une liste issue des votes de plus de 1 000 journalistes à travers le monde.

"J'ai enfin remporté ce trophée", s'exclama-t-elle, un grand sourire aux lèvres. "Et j'étais très excitée de rencontrer Cuba Gooding Jr ! J'ai connu une année très difficile sur le plan personnel avec beaucoup de choses à régler, mais elle fut clairement la plus belle au niveau professionnel. J'ai pris énormément de plaisir sur le court. Wimbledon est le seul tournoi du Grand Chelem que je n'ai pas encore réussi à remporter et les Jeux olympiques de Pékin seront un autre de mes objectifs."

Créés en 1999 par deux groupes industriels, les Laureus ont donné naissance en 2000 à la Fondation Laureus, dont le but est d'aider les enfants en difficulté à s'en sortir grâce au sport. Les Laureus Awards sont la vitrine de la Fondation et récompensent chaque année les plus grands sportifs au monde. Après une troisième place en 2004, derrière la golfeuse Annika Sorenstam et la tenniswoman Serena Williams, et une deuxième l'an dernier derrière la perchiste Elena Isinbayeva, Justine Henin a enfin obtenu cette récompense suprême.

Il est vrai que la numéro un mondiale du tennis, qui avait aussi échoué comme Kim Clijsters, en 2002, dans la catégorie Révélation de l'année en 2002 derrière le pilote automobile Juan Pablo Montoya, a connu une année 2007 exceptionnelle. Absente en Australie au mois de janvier suite à sa séparation avec son mari Pierre-Yves Hardenne, elle a remporté 10 tournois WTA, dont deux levées du Grand Chelem, à Roland Garros et l'US Open. Elle n'a perdu que 4 des 67 rencontres qu'elle disputa et aligna une remarquable série de 25 victoires consécutives pour clôturer la saison par un sacre au Masters de Madrid.

Le tennis a, d'ailleurs, été largement mis à l'honneur dans la ville russe avec la quatrième victoire consécutive de Roger Federer dans la catégorie du Sportif de l'année et celle de la Néerlandaise Esther Vergeer dans la catégorie Sportif handicapé de l'année. Le pilote automobile Lewis Hamilton a, lui, été choisi comme Révélation de l'année et l'équipe d'Afrique du Sud de rugby, championne du monde, a reçu le prix de l'Equipe de l'année.

"Je suis simplement ravi que le jury n'ait pas pensé que trois ça suffisait", confia pour sa part Roger Federer, qui glissa au passage qu'il aimerait bien jouer jusqu'à ses 35 ans. "Mon premier trophée reste le plus beau, mais j'avoue que j'aimerais bien en remporter un cinquième d'affilée pour accompagner mes cinq titres à Wimbledon...", sourit-il.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous