Chez les messieurs d'abord, un grand favori semble sortir du lot: Rafael Nadal. Récent vainqueur à Cincinnati, le Majorquin a retrouvé toutes ses sensations. S'il est à 100%, ce qui semble être le cas, il sera plus que redoutable à New-York. La perspective de pouvoir redevenir numéro 1 mondial en cas de succès final devrait également doper son moral !

A ses côtés se tiendront également Novak Djokovic et Andy Murray. Le Serbe reste plus que jamais redoutable lorsqu'il s'agit de disputer un Grand Chelem. L’Ecossais, lui, a vaincu le signe indien en s'imposant aux Etats-Unis l'année passée. Vainqueur à Wimbledon cette saison, il respire la toute grande forme. Il sera un concurrent plus que sérieux pour Nadal. N'oublions pas non plus Juan-Martin Del Potro, également revenu au sommet de son art. Ancien vainqueur à New-York, l'Argentin est le seul à avoir brisé l’hégémonie du big 4 ces 10 dernières années !

Côté challengers, John Isner semble plus fort que jamais. Finaliste à Cincinnati, il bénéficiera également du soutien du public. Quant à Tomas Berdych, il est toujours capable de tout; du pire comme du meilleur.

Enfin, n'oublions évidemment pas Roger Federer. Retombé au 7ème rang mondial, le Suisse aura à cœur de prouver qu'il fait encore partie du Big 4. S'il arrive en quarts, il devra plus que probablement affronter Nadal ! Cela s'annonce donc particulièrement compliqué pour le Suisse, récemment déchu à Wimbledon.

Chez les dames, l'absence de Maria Sharapova et le retrait de Marion Bartoli changent évidemment la donne. Serena Williams apparaît une nouvelle fois comme la super-favorite du tournoi. Ses seules véritables challengers semblent être Victoria Azarenka et Agnieszka Radwanska. Si Vika semble être la seule à avoir la puissance de contrer l'Américaine, la Polonaise répond toujours présente dans les grands rendez-vous. Son jeu atypique embêtera encore bon nombre de joueuses.

Seront également présentes Lisicki, récente finaliste à Londres, Sloane Stephens (la relève de Serena ?) ou encore Jelena Jankovic et Ana Ivanovic qui reviennent également en toute bonne forme.

Côté Belge, cela s'annonce très compliqué, tant le tirage aura été difficile pour nos compatriotes. Pour son dernier US Open, Xavier Malisse jouera Seppi. David Goffin, lui, sera opposé à Dolgopolov et son jeu tout en variations. Chez les dames, tirage très compliqué pour Flipkens contre Venus Williams et pour Wickmayer contre Kirilenko. Tout cela s'annonce également compliqué !

James Blake à la retraite après Flushing Meadows

L'Américain James Blake, ancien N.4 mondial aujourd'hui 100e à l'ATP, a annoncé lundi qu'il prendrait sa retraite à l'issue de l'US Open.

"Cet US Open est mon dernier tournoi, je suis content de pouvoir décider de moi-même quand arrêter (plutôt qu'à cause d'une blessure). C'est le bon moment. J'ai plus de plaisir aujourd'hui à voir ma fille se lever le matin (que de jouer au tennis) et je veux passer plus de temps avec ma famille", a expliqué Blake, titulaire d'une invitation et qui jouera au 1er tour contre le qualifié croate Ivo Karlovic.

Blake, 33 ans, a remporté 10 titres ATP (tous sur dur) durant une carrière qui a duré quatorze ans. Il avait fini la saison 2006 au 4e rang mondial mais ne jouait plus les premiers rôles depuis longtemps: il était sorti du Top 10 en 2009 et du Top 50 l'année suivante et n'avait plus gagné un titre sur le circuit depuis 2007.

L'Américain n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale en Grand Chelem, atteignant ce niveau en 2005 et 2006 à l'US Open et en 2008 à l'Open d'Australie.

"Ma carrière ne va pas rester dans les annales mais j'en suis fier et j'espère qu'elle aidera les jeunes joueurs Américains", a indiqué Blake, qui a écrasé quelques larmes en conférence de presse.

L'US Open avait servi de cadre l'an dernier à la retraite d'un autre vétéran américain, Andy Roddick, vainqueur du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison en 2003.