La N.1 mondiale Serena Williams affrontera l'Espagnole Carla Suarez, 20e mondiale, en quart de finale de l'US Open après sa victoire en deux sets dimanche sur sa compatriote Sloane Stephens, tête de série N.15. en deux sets dimanche sur sa compatriote Sloane Stephens, tête de série N.15.

La tenante du titre s'est imposée 6-4, 6-1 en gagnant huit des neuf derniers jeux face à Stephens, qui s'est accrochée grâce à la puissance de son coup droit dans une première manche de 54 minutes mais qui a fini par décliner.

Carla Suarez a défié la logique en sortant Angelique Kerber, tête de série N.8, 4-6, 6-3, 7-6 (7/3) après 2h41 de match alors que l'Allemande a été à deux points de gagner le match dans le douzième jeu de la dernière manche.

L'Espagnole n'avait plus atteint un quart de finale en Grand Chelem depuis janvier 2009 à l'Open d'Australie.

"C'était un grand match face à une joueuse qui incarne le futur du tennis américain, les Etats-Unis sont bien lotis avec elle. J'ai su rester calme, concentrée et m'amuser", a déclaré Serena Williams, souveraine au service à l'exception de ces deux doubles fautes consécutives qui ont aidé à Stephens de revenir au score (4-4) en première manche alors qu'elle venait de prendre son service pour être menée 2-4.

Cette rencontre sentait le souffre à cause d'une tension supposée entre les deux joueuses mais rien n'a transparu sur le court. Stephens, 20 ans, avait éliminé Serena Williams en quart de finale de l'Open d'Australie en janvier et avait pris ses distances avec son aînée de douze ans.

"Serena n'est pas N.1 mondiale pour rien. Les choses m'ont échappé dans le deuxième set. Elle m'a servi quelques bombes", a dit Stephens, qui entend bien intégrer le Top 10 d'ici la fin de saison puisqu'elle n'a aucun point à défendre.

Serena Williams est en quête d'un 17e titre du Grand Chelem et d'un cinquième US Open, ce qui ferait d'elle l'égale statistiquement de Roger Federer si le Suisse ne venait pas à soulever le trophée à New York cette année.

Son bilan depuis Wimbledon 2012 est éloquent: 81 victoires, 4 défaites et 13 titres dont trois du Grand Chelem (Wimbledon 2012, US Open 2012, Roland-Garros 2013).

Novak Djokovic en1/8-ème de finale en perdant quatre jeux

Novak Djokovic a rejoint Rafael Nadal (ATP 2) et Roger Federer (ATP 7), qualifiés la veille, en 1/8-ème de finale de l'US Open en démolissant le Portugais Joao Sousa (ATP 95), 6-0, 6-2, 6-2 en 1h40.

"Je fais juste mon travail, je gagne en trois sets et je passe aussi peu de temps que possible sur le court", a dit le N.1 mondial.

Le Serbe rencontrera l'Espagnol Marcel Granollers (ATP 43) pour une place en quart de finale d'un tournoi dont il a disputé les trois dernières finales (pour un titre en 2011).

Granollers a a été le bourreau de Tim Smyczek (ATP 109), invité des organisateurs, au bout d'un long combat en cinq sets (6-4, 4-6, 0-6, 6-3, 7-5) durant lequel l'Américain a eu un break d'avance dans la dernière manche.

Son élimination signifie qu'il n'y aura pas d'Américain en 1/8-ème de finale du tableau masculin pour la première fois de l'histoire à l'US Open, mais comme dans tous les précédents tournois du Grand Chelem de la saison.

Celà en dit long sur l'état de santé du tennis masculin américain.

Tombeur surprise de Juan Martin Del Potro (ATP 6) au 2-ème tour, l'Australien Lleyton Hewitt (ATP 66), 32 ans, a validé son billet pour les 1/8-èmes de finale avec un succès en quatre sets, 6-3, 7-6 (7/5), 3-6, 6-1 sur le Russe Evgeny Donskoy (ATP 102). Il affrontera un autre Russe, Mikhail Youzhny (N.24), 31 ans, dans un duel de deux des cinq trentenaires toujours en lice.