On aurait presque tendance à l’oublier. Il est une troisième joueuse belge qui a commencé l’année 2010 en fanfare. Yanina Wickmayer (WTA 16) disputait en effet également samedi une finale sur le circuit WTA. A Auckland, en Nouvelle-Zélande, la jeune Anveroise affrontait Flavia Pennetta (WTA 12), tête de série n°1 du tableau, après avoir battu difficilement Sharar Peer (WTA) 6-4, 7-5. "Je suis très heureuse , a-t-elle déclaré après avoir dû souquer ferme dans le deuxième set pour effacer un déficit de 3-0. Je n’ai pas joué à mon meilleur niveau. Ce n’était pas évident, car il y avait pas mal de vent en raison d’un temps pluvieux. J’ai fait beaucoup de fautes, plus particulièrement au début du second set, mais je me suis battue sur chaque point et me suis petit à petit améliorée."

Autorisée à jouer après que le tribunal de première instance de Bruxelles a suspendu la décision du tribunal antidopage flamand dans l’attente d’un jugement sur le fond dans l’affaire des "whereabouts", Yanina Wickmayer a mordu dans chaque balle avec le ferme espoir de poursuivre sa fulgurante ascension entamée au printemps dernier à la suite d’une victoire au tournoi d’Estoril. Gagnant ses quatre premiers matches sans perdre le moindre set, la première joueuse belge au classement WTA a même pris un départ digne d’une Formule 1, qu’elle a pu piloter en miniature, à même le court après sa demi-finale.

Bref, l’année commence bien pour l’étoile montante du tennis belge, qui ne demande qu’à pouvoir marcher sur les traces de ses glorieuses aînées, Justine Henin et Kim Clijsters, en finale à Brisbane.