La Belge a bien bousculé Venus Williams mais a fini par s’incliner.

C’était mal parti et ça a mal fini mais au milieu Elise Mertens a démontré de très belles choses sur le court 1 de Wimbledon. Après un début de match entièrement dominé par Venus Williams (3-0, balles de 4-0), la 54e joueuse mondiale a tenu la dragée haute à la 11e. Avec ses grandes frappes à plat et un coup droit décroisé dans un très bon jour, la Belge est revenue à hauteur dans le premier set (3-3) pour ensuite vendre chèrement sa peau jusqu’à la fin du jeu décisif.

"C’était mon idée de jouer de manière très agressive et c’est ce que j’ai fait. Je ne suis pas rentrée sur le court avec vraiment un état d’esprit différent par rapport à Roland-Garros mais j’étais confiante même si je savais qu’elle aimait bien jouer ici. Je n’avais pas de stress du tout même si c’était mon premier match sur le court 1. Je voulais jouer dans le court et taper plus fort que lors de notre dernier match."

Williams, de plus en plus tendue, ne s’en est finalement sortie qu’à sa cinquième balle de set après avoir eu toutes les peines du monde à imposer son jeu agressif à Mertens. Si elle n’avait pas vraiment existé face à l’aînée des Williams, battue 6-3,6-1 au troisième tour à Paris, cette fois elle a vraiment rendu coup pour coup à la quintuple championne de Wimbledon.

Peut-être également bien aidée par les conseils de Kim Clijsters, qui était dans les tribunes : "Oui, elle m’a donné quelques trucs avant le match", a sobrement glissé Mertens dans un sourire.

"Elle gagnera beaucoup de titres"

Sur une surface plus rapide, Mertens a vraiment pu tirer avantage de sa cadence de jeu et de sa capacité à prendre la balle tôt. Son service l’a également bien protégé face aux retours adverses, sauf peut-être à un moment qui aurait pu tout changer quand elle a mené 2-0 dans la seconde manche. "Mon pourcentage de premières balles au service n’était pas là mais finalement ce sont de petits détails qui ont fait la différence", a ainsi regretté Mertens qui n’a donc pas pu tenir cet avantage et a encaissé quatre jeux de suite.

Sa dernière chance était passée dans ce match que Williams a fini par remporter (7-6 (7), 6-4) à sa cinquième balle de match, Mertens en ayant sauvé deux avant l’interruption par la pluie. "C’est très bon signe", a lucidement constaté Mertens. "Mon niveau était là, maintenant il faut toujours jouer comme ça et rester très positive."

La performance de Mertens n’a pas laissé Venus Williams indifférente, ce qui compte aussi : "Elle a pris sa chance, a joué à un très haut niveau et si elle continue comme ça, elle va gagner beaucoup de titres."

La cote de Mertens ne cesse décidément de grimper cette saison.

Elle fond en larmes

Venus Williams a fondu en larmes devant la presse après sa victoire sur Elise Mertens au premier tour. Déclarée en faute lors d’un accident de voiture en Floride le 9 juin dernier qui a coûté la vie à un homme de 78 ans, l’Américaine a logiquement bien du mal à se concentrer sur son tennis. Alors si elle a réussi à se contenir pendant les premières minutes de sa conférence de presse, l’ex n°1 mondiale a craqué quand il lui a été demandé si elle avait autre chose à ajouter sur la tragédie, autre que le communiqué publié sur son compte Facebook.

"Il n’y a pas de mots pour dire combien c’est dramatique. Je ne sais pas quoi dire…", a-t-elle commencé avant que les larmes ne prennent le dessus. Elle est revenue après une brève interruption. La joueuse est sous le coup d’une plainte déposée par la famille de la victime.