Justine Henin continue à réaliser le scénario idéal à l'occasion de son retour à la compétition. L'ancienne N.1 mondiale a atteint la finale du tournoi de Brisbane, en Australie, sa première compétition officielle depuis sa retraite annoncée le 14 mai 2008. Son succès 6-3 et 6-2 en demi-finale, face à une autre ancienne N.1 mondiale, la Serbe Ana Ivanovic, qu'elle a battu pour la 5e fois consécutive en autant de duels, a été le plus probant de la semaine.

"Si quelqu'un m'avait dit avant de venir ici en Australie que je serais en finale de mon premier tournoi, j'aurais signé tout de suite", a déclaré Henin après sa victoire et son accession à sa 58e finale dans un tournoi de la WTA. Ce fut beaucoup plus facile qu'en quarts face à Czink. "Bien sûr, je me sentais beaucoup mieux sur le court. C'est le genre de match que j'adore jouer... et c'est la situation idéale pour moi, je suis en finale de mon premier tournoi de rentrée. C'est un sentiment génial." "J'avais un bon rythme aujourd'hui et j'ai été constante. Je ne savais pas à quoi m'attendre avec les hauts et les bas cette semaine mais c'est plus que je ne pouvais espérer en atteignant la finale. Mais ce n'est pas aussi facile qu'il y paraît. C'est mon premier tournoi en 18 mois (20 mois en réalité, son dernier remonte à Hambourg début mai 2008, ndlr)."

"Je vais jouer une finale donc ce sera excitant. C'est toujours spécial de rencontrer Kim. C'est toujours un bon match et un match difficile. Et, bien sûr, je veux gagner ce tournoi." Si c'était le cas, ce serait son 42e titre et le premier à Brisbane.