Pensionnaire de l'Académie de l'ancienne n°1 mondiale, à Limelette, depuis un an et demi, elle a remporté dimanche à Lyon son tout premier titre sur le circuit WTA. Et ce, sans perdre un set après avoir dû s'extirper des qualifications.

"Je crois vraiment au potentiel de Clara", a confié le coach namurois à Belga au lendemain du succès de sa protégée. "C'est pour cette raison que je me suis investi dans ce projet. Le point fort de Clara, c'est sa puissance, son physique. Mais elle peut faire bien plus que cela. C'est une fille qui possède un bel arsenal de coups. Elle peut frapper fort, jouer vite, mais aussi casser le rythme avec des slices, des amorties. Elle combine beaucoup de choses. Et lorsqu'elle va arriver à mettre tous ces éléments ensemble, elle pourra aller très loin."

Lauréate de l'Open d'Australie chez les juniores en 2019, Clara Tauson a en tout cas fait un bond au classement WTA ce lundi, gagnant 43 places afin d'entrer dans le top 100 et occuper le 96e rang. A en croire la Justine Henin Academy, ce n'est qu'un début.

"Actuellement, je pense qu'on peut la comparer Clara à Kvitova ou Sabalenka", a poursuivi Olivier Jeunehomme. "Elle est très puissante, comme ces deux joueuses, elle aime jouer vers l'avant et n'a pas peur de venir à la volée. Elle est aussi déjà très mature pour son âge. Mais surtout, c'est une travailleuse acharnée. Elle ne rechigne jamais à la tâche. Et au-delà de son talent, c'est pour moi ce qui a fait la différence et pourra la mener loin."