A l'image de l'équipe de football américain des Miami Dolphins dont elle a adopté les couleurs orange et vert, Williams a tout bousculé sur son passage sur les courts de Crandon Park.

Impressionnante en quart de finale face à l'Allemande Angélique Kerber (6-2, 6-2), implacable face à sa "meilleure ennemie" Maria Sharapova (6-4, 6-3) en demi-finale, Williams n'a laissé dimanche aucune chance à sa dauphine au classement WTA.

Mais comme à chaque rencontre depuis son arrivée à Miami où elle a connu une grosse frayeur face à la Française Caroline Garcia (6-4, 4-6, 6-4) au 3e tour, l'Américaine de 32 ans a mal débuté sa finale.

Gênée par le vent sur ses jeux de service et par l'agressivité de Li, elle a perdu à deux reprises son service.

Menée 3-1 puis 5-2, l'Américaine, établie en Floride, a fini par se réveiller.

"Li Na jouait tellement bien à ce moment-là, je me suis dit +Zut si tu continues comme cela, tu vas perdre en deux sets, tu n'as plus rien à perdre+", a-t-elle expliqué après avoir reçu le même trophée pour la 7e fois, pour neuf finales et 14 participations.

"En fait, cela a réussi à me relaxer et j'ai joué mon vrai tennis. Mais sans les encouragements du public, je ne serais pas parvenue à revenir dans la rencontre", a-t-elle insisté.

La suite de la rencontre a tourné à la démonstration avec un service et une agressivité retrouvés face à une adversaire qui, elle, perdait sa concentration.

Williams a remporté cinq jeux de suite, non sans avoir repoussé une balle de set pour son adversaire à 5-4.

Elle a empoché la première manche en 1 h 13 minutes de jeu.

Dans le second set, l'Américaine, tournant enfin à plein régime, a pris le service de son adversaire une première fois pour mener 3-1, puis a récidivé.

A 5-1 avec son service à suivre, l'aînée des soeurs Williams s'est imposée sur sa première balle de match après 1 h 59 minutes de jeu.

Elle a signé sa onzième victoire face à Li en douze confrontations, sa seule défaite remontant à 2008.

Miami est le tournoi que Williams a le plus souvent remporté dans sa carrière, mais elle est encore loin du record de victoires dans un seul tournoi détenu par Martina Navratilova, avec 12 titres à Chicago.

De son côté, Li, lauréate de l'Open d'Australie en début d'année, n'est pas devenue la première Chinoise à remporter un titre Premier Mandatory, les tournois les plus importants sur le circuit féminin après ceux du Grand Chelem.

Son palmarès reste bloqué à neuf titres. Et comme Sharapova et bon nombre de joueuses du circuit, elle cherche toujours la clé pour faire chuter Williams.