Elle en a laissé tomber sa raquette tellement son exploit lui semblait invraisemblable... Yanina Wickmayer (WTA 163) a fait honneur à la wild card que lui a octroyée Bob Verbeeck en battant lundi soir à Anvers la Chinoise Shuai Peng (WTA 59) pour se hisser pour la première fois de sa carrière au deuxième tour d'un tournoi WTA. Elle s'est imposée 6-0 et 6-4 en 1 h 03 après être revenue de 4-1 dans la deuxième manche.

"J'en tremble encore", confia-t-elle à même le court. "Au premier set, elle faisait beaucoup de fautes et puis au début du deuxième, elle s'est mise à nettement mieux servir et à multiplier les coups gagnants. J'ai été menée 4-1, mais j'avais le sentiment que la différence n'était pas énorme. Je n'ai pas paniqué et je me suis dit que je devais continuer comme au premier set en essayant de dicter les échanges. Cela fait vraiment plaisir..."

Il s'agit de la troisième performance de choix en quelques jours de Yanina Wickmayer, qui avait déjà battu les soeurs Alona (WTA 22) et Katerina Bondarenko (WTA 43) lors de la rencontre de Fed Cup que la Belgique livra en Ukraine début du mois.

Outre un bond en avant garanti au classement mondial, cette victoire offrira à la jeune Anversoise de 18 ans le privilège de défier mercredi Daniela Hantuchova (WTA 8), demi-finaliste à l'Australian Open, au deuxième tour. "Je n'ai encore jamais eu l'occasion de me mesurer à une joueuse du Top 10. Il s'agira certainement d'un match très spécial. Je suis surtout contente d'avoir prouvé que mes résultats en Fed Cup n'étaient pas le fruit du hasard. Je pense sincèrement que j'ai désormais le niveau du Top 100. Le soutien du public a été merveilleux. Je n'ai pas de mots pour décrire la sensation que cela m'a procuré. Je ne pense pas que je devrai partir avec l'idée de gagner, mais je n'aurai rien à perdre et je vais essayer de montrer ce que je vaux..."