La cuisine belge est de plus en plus présente sur la scène internationale. Dans notre gastronomie, nous utilisons aussi des ingrédients originaux et savoureux issus de nos régions. Des produits qui ont une longue histoire, mais qui continuent à se perpétuer sur nos tables. En voici quatre d’entre eux qui méritent toute notre appréciation !

Les choux de Bruxelles

Les enfants les ont en horreur, mais le monde entier s’en régale : les choux de Bruxelles. En 1821, ces légumes étaient déjà cultivés dans les environs de notre capitale, ce qui leur a valu leur surnom « choux de Bruxelles ». Aujourd’hui, les nouvelles variétés de choux ont un goût plus doux et moins amer que dans le passé. En Belgique, ils sont en grande partie cultivés en Flandre, mais des agriculteurs établis hors de nos frontières sont également tombés sous le charme de ces petits choux. Mais, comme leur nom l’indique, ce sont des produits bien de chez nous !

© DS5

Les crevettes grises de la mer du Nord

Les crevettes grises de la mer du Nord sont un des délices du littoral belge. On les trouve dans des endroits dont la profondeur ne dépasse pas 18 mètres, la plupart du temps dans le sable et la vase. Le secret de leur goût si distinctif et légèrement croustillant réside dans leur fraîcheur (elles sont distribuées 24 heures après leur pêche) et dans notre traitement spécifique. Les crevettes sont immédiatement lavées et triées. Les petits spécimens sont rejetés vivants dans la mer, et les plus grands sont cuits le plus rapidement possible dans de l’eau de mer… avec une pincée de sel en plus.

© DS5

Les chicons

Dans la première moitié du 19e siècle, des jardiniers professionnels installés dans la campagne autour de Bruxelles eurent une idée de génie : planter des racines de chicorée à l’abri de la lumière, sous une couche de terre. Après quelques semaines, naissaient de belles pousses blanches, comestibles. Le premier chicon est arrivé comme une révolution dans le monde de l’horticulture brabançonne. S’en est suivie la production de masse, élargissant leur culture. Jusque dans les années soixante (du siècle dernier), la culture s’est développée à l’air libre, mais à l’heure actuelle, elle se déroule principalement dans des pépinières.

© DS5

Les asperges blanches

Qui ne raffole des délicieuses asperges blanches belges ? Le principal inconvénient toutefois de ce légume typique du printemps est sa courte disponibilité : du 3e jeudi d’avril au 24 juin. La caractéristique de ces asperges est qu’elles sont cultivées dans une obscurité totale, sous terre, dans des tranchées surélevées. C’est précisément cette préservation de la lumière du soleil qui leur donne leur couleur blanche. Et leurs pointes, pourquoi sont-elles vertes ou violettes ? Elles proviennent de la même plante, mais ont été en contact avec le soleil.

Vous cherchez encore d’autres saveurs pour agrémenter votre journée ? Faites donc connaissance avec l’exquise DS 5. Ancrée dans une longue tradition, elle est toutefois étonnamment contemporaine. La DS 5 est disponible en trois motorisations, dont la très dynamique Performance Line. Voilà de quoi trouver une version adaptée à votre goût.