Trente Belges font, chaque jour, une crise cardiaque. Une meilleure connaissance des premiers secours peut considérablement augmenter leurs chances de survie.

Si une personne fait un arrêt cardiaque en dehors du contexte hospitalier, ses chances de survie ne sont pas très grandes. Elles augmentent cependant fortement si une personne formée peut immédiatement prodiguer les premiers soins. Le fait de commencer immédiatement la réanimation peut doubler à quadrupler les chances de survie. Si vous utilisez un DEA (défibrillateur externe automatique) dans les 3 à 5 minutes, les chances de survie augmentent même jusqu’à 70% ! Si vous suivez une formation en secourisme, vous pouvez vraiment sauver des vies.

La Belgique surestime ses connaissances

Selon un sondage de la Croix-Rouge, la plupart des Belges pensent savoir ce qu’ils doivent faire dans les situations d'urgence, telles qu'un arrêt cardiaque, un saignement important ou une coupure. Ils surestiment, toutefois, leurs connaissances. Des sondages effectués par la Croix-Rouge démontrent que plus d'un tiers des personnes interrogées ne savaient pas comment fournir les premiers secours. Les gens pensent savoir, notamment pour ce qui relève des coupures et de saignements abondants par ce qu’ils ont suivi un cours de secourisme dans un mouvement de la jeunesse ou au travail, mais en réalité, ils ont oublié ce qu'ils ont appris.

Une maîtrise des connaissances qui évoluent

Même si vous avez suivi un cours de secourisme, il est utile de mettre régulièrement à jour vos connaissances. La recherche scientifique sur les premiers secours évolue et les consignes sont parfois ajustées en fonction des résultats. Avec la RCP (réanimation cardio-pulmonaire), par exemple, l’accent mis sur la respiration bouche à bouche est quelque peu atténué. C’est le massage cardiaque pour maintenir le flux sanguin qui va être privilégiée. Si vous ne savez pas faire de la respiration bouche à bouche, vous devez continuer à administrer des compressions thoraciques jusqu'à ce que les services d'urgence prennent la personne en charge. Faire quelque chose est, de toute façon, toujours plus efficace que de ne rien faire.

Volkswagen propose des séances d'initiation aux premiers secours

Afin de prodiguer de manière plus large les techniques de premiers secours aux Belges, Volkswagen lance, cet automne, la campagne Rescue Drivers. La plus grande marque de voitures de Belgique propose ainsi aux conducteurs de Volkswagen une séance d’initiation gratuite "aux premiers secours", le soir ou le week-end.

Volkswagen collabore avec la Croix-Rouge Vlanderen et la Croix-Rouge de Belgique sur le projet Rescue Drivers. « Pour notre marque, la sécurité est plus importante que l'équipement de nos voitures », explique Jean-Marc Ponteville de Volkswagen. « Et les conducteurs d'une Volkswagen peuvent jouer un rôle très actif en termes de sécurité, dans leur voiture, mais aussi bien au-delà ».

Vous voulez savoir comment fournir les premiers? Volkswagen propose, cet automne, des séances d'initiation gratuites. En soirée, vous apprendrez à administrer un massage cardiaque, à utiliser un DEA, à contrer un étouffement et à administrer les premiers secours en cas d’accident. Les séances se déroulent chez un concessionnaire Volkswagen de votre région et sont ouvertes à tous les conducteurs de Volkswagen. Inscrivez-vous ici.