Finances

Si l’on vous dit DEME, à quelle entreprise pensez-vous ? Sans doute à cette société anversoise de dragage dont on entend régulièrement parler dans la presse ? Découverte d’une entreprise belge qui rayonne aux quatre coins du monde.

Devenu, en plus de 140 ans d’existence, une valeur sûre dans le dragage, DEME se développe aussi énormément dans d’autres secteurs. Tant en Belgique qu’à l’étranger, le groupe déploie des chantiers fabuleux.

© DEME

La Route du Littoral à La Réunion, sous la houlette d’une ingénieure liégeoise

À titre d’exemple de chantier emblématique : « La Nouvelle Route du Littoral », en cours de construction au large de l’île de La Réunion. D’une longueur de 12 km, elle comporte un viaduc de 5,4 km et une digue construite en remblai ; ces ouvrages maritimes nécessitent d’importants travaux de dragages et de mise en place d’empierrements sous eau pour la réalisation des fondations.

Cette route remplacera la route terrestre existante, régulièrement fermée à cause de chute de blocs se décrochant de la falaise qui la surplombe. Présentes sur site depuis 2015, les équipes de DEME se préparent à entamer la dernière phase du chantier sous la direction d’une jeune ingénieure liégeoise, Clémence Ringlet.

« Ce chantier exige une grande maitrise et une préparation minutieuse de la part de nos équipes. Les conditions de houles océaniques n’autorisent aucune improvisation !», précise Éric Tancré, membre du Comité Exécutif. Parmi les autres actuels contrats-phares de DEME en dragage, il pointe notamment l’approfondissement de l’Elbe entre Hambourg et la Mer du Nord, celui de la Seine entre Rouen et Le Havre. DEME termine la construction du nouveau terminal à conteneurs TTP1 à Singapour et vient d’entamer la modernisation du chenal maritime entre Swinoujscie et Szczecin un dans le nord de la Pologne.

Quatre grands secteurs

« Le dragage constituait historiquement plus de 80% de nos activités, là où il représente moins de 50% aujourd’hui. Nous offrons maintenant des solutions globales à nos clients grâce à nos trois autres grands secteurs d’activités pour lesquels nous sommes aussi devenus au fil des ans une référence mondiale : l’offshore avec la construction des parcs éoliens en mer et la pose de câbles sous-marins, le génie civil maritime (écluses, murs de quai, tunnels immergés…) et l’environnement », évoque Éric Tancré.

  • Offshore : Qui dit offshore pense aux plateformes pétrolières et gazières. Mais ce volet offshore a aussi pris de plus en plus d’importance ces dernières années avec la construction de parcs éoliens en mer, pour lesquels DEME s’est hissé en acteur incontournable. « Nous avons aussi des navires spécialisés dans la pose de câbles. Cette activité va de pair avec les parcs éoliens, car les câbles sont indispensables pour amener à terre l’électricité produite en mer ».
  • Infrastructures maritimes : Le génie civil maritime est une autre spécialité de DEME, spécialement les tunnels immergés. « Avec de nombreuses références dans le Benelux (qui n’a jamais emprunté le fameux le tunnel Kennedy à Anvers ?), nous nous sommes taillés une belle réputation dans ce domaine. Cette réputation est plus que jamais de mise aujourd’hui. Nous menons actuellement projet spectaculaire de tunnel immergé à Rotterdam et nous sommes dans les starting blocks pour le tunnel du Fehmarnbelt, long de 18 km – un record mondial - qui reliera l’Allemagne au Danemark. »
  • Environnement : à force de chercher des solutions à certains problèmes rencontrés sur ses chantiers de dragage, DEME s’est spécialisée au fil des ans dans le traitement des sols et des sédiments pollués et la revitalisation de friches industrielles. Le site des Jeux Olympiques de Londres, en 2012, avait ainsi été rendu opérationnel grâce aux équipes de l’entreprise belge.

C’est le même type d’intervention à l’œuvre pour l’instant sur Blue Gate Antwerp, le chantier à visiter ce dimanche 19 mai lors de « Chantiers ouverts ». Cette zone de 63 hectares située le long de l'Escaut était autrefois une zone industrielle occupée par des compagnies pétrolières. À partir des années 1960, ces dernières se sont déplacées et des terrains pollués sont, pour la plupart, restés à l’abandon. Le site est en cours de réhabilitation pour devenir un parc d'activités climatiquement neutre réservé aux entreprises innovantes.

Un employeur attractif

L’entreprise engage pratiquement deux nouvelles recrues chaque jour. Parmi ses 5 200 collaborateurs, 600 d’entre eux ont été engagés au cours des douze derniers mois. En poste en Belgique ou, pour plus de la moitié des effectifs, aux quatre coins du monde, les collaborateurs présentent des profils très divers.

Chez DEME, toutes les carrières ont un rapport avec l’eau, le sous-sol, les fleuves ou la mer : ingénieurs, mécaniciens, électriciens, capitaines, marins, machinistes, dessinateurs, grutiers, logisticiens, soudeurs…

Bon à savoir : fin avril 2019, DEME décrochait pour la troisième année consécutive le titre d’employeur privé le plus attractif de Belgique.

Visitez Blue Gate Anvers lors de « Chantiers Ouverts »

Le 19 mai 2019, vous êtes les bienvenus pour visiter le chantier Blue Gate lors de la Journée Chantiers Ouverts, organisée entre 10 et 17 heures.

Adresse : Naftaweg , 2000 Antwerpen

Inscription préalable obligatoire sur www.visitbluegate.be

© DEME

Après des études d’ingénieur civil à L’ULG, j’ai débuté ma carrière chez DEME dans le service géotechnique de notre bureau d’étude. Très rapidement, une opportunité de mission sur un projet à l’étranger s’est présentée. Cette première expérience pratique m’a immédiatement transmis le virus de la réalisation de chantier. Depuis lors, ma participation à des projets divers éparpillés sur le globe a entretenu cette motivation et envie de découverte des multiples aspects de notre métier, et ce à différents niveaux de la gestion des travaux.

Travailler chez DEME est pour moi une source d’enrichissement professionnel et personnel : l’ampleur des chantiers, la panoplie d’équipements déployés et la mise en œuvre de techniques toujours plus variées afin de répondre aux exigences pointues de nos clients. A côté de cela, l’humain prend une place importante dans cette aventure que reste la création d’une équipe travaillant et vivant ensemble à l’étranger : la découverte d’autres cultures, l’entraide et l’atteinte d’objectifs communs pour lesquels l’intervention de chacun compte. Le moins que l’on puisse dire c’est que la vie d’un chantier, loin d’être un fleuve tranquille, est un challenge qui nourrit notre passion au quotidien.

Clémence Ringlet

Project Manager chez DEME