Il semblerait que la vigne soit implantée dans cette vallée depuis la nuit des temps. Elle connut son premier essor sous l’Empire romain, à qui l’on doit encore aujourd’hui la pratique du vignoble en terrasses. C’est l’une des régions viticoles les plus septentrionales d'Europe. Elle bénéficie d’un climat doux, d’une bonne pluviosité et d’une exposition sud/ouest idéale et produit des vins blancs racés, de grande qualité. Plus secs que les vins de la Moselle française, les vins blancs de la Moselle luxembourgeoise ressemblent à ceux du Rhin. Ils portent le nom de leurs cépages : elbling, rivaner, riesling, pinot gris, pinot blanc, pinot noir, chardonnay, auxerrois et gewürztraminer. Les viticulteurs produisent aussi un vin mousseux, le bien connu Crémant de Luxembourg (appellation contrôlée).

Aujourd’hui, une nouvelle génération de vignerons avance avec de nouvelles idées et un objectif commun : élaborer des vins irréprochables. À Ahn, au cœur d’un domaine dominé par le Palmberg, un des grands terroirs du pays, qui est aussi une réserve naturelle, Nicolas et Mathieu Schmit (27 et 26 ans) gèrent la Maison (familiale) viticole Schmit-Fohl et ont décidé de convertir la totalité du domaine au bio. « Nous sommes persuadés qu’en permettant à la vigne de croître dans un écosystème sans produits chimiques de synthèse, elle s’épanouira mieux et la nature nous offrira de meilleurs vins. » Plus haut dans le village, Jeff Konsbrück (31 ans) s’est décidé, il y a 8 ans, de produire son propre vin. Un vin blanc moderne, vif, équilibré, fait à partir de très belles parcelles dans des terroirs réputés comme le Palmberg ou le Göllebour. Et le jeune vigneron a misé sur l’œnotourisme pour se faire connaître. Plus au sud, à Remich, Corinne Kox (30 ans) a aussi décidé de revenir au domaine familial (bien connu pour sa production de Crémant du Luxembourg). Son idée : enfouir dans le sol des amphores en terre cuite (kvevris) identiques à celles dans lesquels on produisait le vin il y a 7000 ans. « Simplement égrappés, dit-elle, les raisins ont été placés à l’intérieur et il n’y avait plus qu’à attendre : c’est la nature qui fait le vin ! ». Résultat : un grand Riesling aromatique, complexe, étonnant. Un dynamisme et une vitalité à l’image cette belle région du Luxembourg.

Boucles de rêve

C’est ainsi qu’on appelle les trois sentiers de randonnée certifiés qui sillonnent la région : « Sentier Vin & Nature Palmberg Ahn » ; « Manternacher Fiels » ; et « Schengen sans frontières », lequel débute par une visite du petit Musée Européen, là où le 14 juin 1985, au bord du MS Princesse Marie-Astrid, l’Allemagne, la France et les pays du Benelux signèrent le premier Accord de Schengen, qui devait constituer un pas décisif vers l’introduction de la libre circulation des biens et des personnes en Europe. Ces circuits sont particulièrement appréciés par les randonneurs actifs.
Infos www.visitmoselle.lu

La fête au village

La « Schwéidsbenger Wäifescht », la Fête du raisin et du vin de Grevenmacher, le « Riesling Open » de Wormeldange et la « Hunnefeier » de Schengen sont autant d’invitations à s’immiscer dans la culture locale. Les fêtes du vin ont lieu généralement les premiers weekends de septembre.

Rent a bike

C’est un système de location de vélos mis en place dans plusieurs régions du pays, dont la région Mullerthal et le Miselerland Avec 13 stations réparties dans cette région, une assistance en cas de besoin et des tarifs très intéressants (vélo trekking adulte 8€/jour, Mountain Bike électrique 20€/jour). Selon le cas, tarif réduit, voire gratuité, avec la Luxembourg Card.
www.rentabike-mellerdall.lu 
www.entente-moselle.lu/fr/rentabike/presentation