Jalonné d’une cinquantaine de châteaux, le Luxembourg ressemble un peu à un pays de conte de fées. Magnifiquement restaurés, les châteaux ont retrouvé leur splendeur d’antan et vous invitent à découvrir le patrimoine du Grand-Duché en même temps que ses paysages envoûtants. Assurément le plus beau, c’est le château de Vianden, dans le parc naturel de l’Our, superbement remis en état dans les années 70. C’est une prestigieuse résidence féodale des époques romane et gothique, construite entre les 11e et 14e siècles sur les assises d’un castel romain. Il fut longtemps la propriété de la famille grand-ducale avant de devenir domaine de l’État en 1977. De gigantesques travaux de restauration lui ont redonné son lustre d’antan. Le château de Vianden compte aujourd’hui parmi les principaux monuments historiques du pays. Il se visite et un centre d’information interactif (moderne) se trouve dans le hall d’entrée. Anecdote : entre 1862 et 1871, Victor Hugo vint à Vianden à plusieurs reprises. La maison près du pont qui enjambe l’Our (devenue Musée littéraire Victor-Hugo) est celle où il écrivit une partie du recueil de poèmes « L’Année Terrible ».

À voir également : le Château de Clervaux qui se dresse fièrement sur un éperon rocheux (« Lay ») entouré en fer à cheval par les habitations de ce village des Ardennes luxembourgeoises. La partie la plus ancienne du château remonte au 12e siècle. En 1634, Claude de Lannoy (un lointain aïeul de l’actuelle Princesse héritière Stéphanie, originaire, faut-il le rappeler, de Belgique) décide de l’embellir, en le dotant de spacieuses salles de réception, dont le Salon des Chevaliers de style flamand espagnol. Le château, fortement endommagé en 1944 durant la Bataille des Ardennes, a été restauré et abrite aujourd’hui l'Exposition des Maquettes des Châteaux du Luxembourg, le Musée de la Bataille des Ardennes, exhibant armes et souvenirs de l’offensive des Ardennes et une remarquable collection de photos artistiques documentaires « The Family Of Man » d’Edward Steichen.

À ne pas rater : les jardins baroques du nouveau Château d’Ansembourg, dans la vallée de l’Eisch. Érigé à partir de la première moitié du 17e comme « Maison des Forges » par un pionnier de l'industrie du fer, il connaitra une importante métamorphose un siècle plus tard alors que ses héritiers se virent élevés au rang de comte de Marchant et d'Ansembourg. Les jardins furent tracés à partir de 1750 et sont ornés de statues, d'escaliers décoratifs et de fontaines dans le style des jardins réguliers de l'époque.

La Vallée des Sept Châteaux

Explorer 1000 ans d’histoire en une journée : c’est possible ! En parcourant la Vallée des Sept Châteaux, un concentré d’architecture médiévale. Outre les châteaux d’Useldange et de Pettingen, situés un peu à l’écart, la voiture est un moyen de locomotion idéal pour découvrir ceux qui s’égrènent au long de la Vallée de l’Eisch et de la Mamer. Point de départ : Mersch, direction Koerich.

À des forêts idylliques et le long de villages pittoresques, vous découvrirez le château de Schoenfels, son donjon et son jardin à l’anglaise, le château de Hollenfels, le château de Septfontaines ou le Château d’Ansembourg. Certains de ces châteaux sont des propriétés privées et ne se visitent pas, mais des points de vue sont aménagés dans des lieux stratégiques et permettent d’admirer ces monuments selon des perspectives à couper le souffle.

Randonnées en région Guttland

Le Luxembourg possède un réseau de sentiers de randonnée couvrant tout le pays et reliant les principales attractions touristiques. Plus de 20 sentiers de randonnée balisés (indications jaune sur fond bleu) proposent des itinéraires allant de 15 à 68 km. On compte 201 parcours « auto-pédestres » balisés (triangle bleu sur fond blanc), dont 50 sont situés dans le Guttland,
décrits dans une brochure disponible dans la plupart des librairies.
Données et infos téléchargeables sur www.visitluxembourg.com ou tourisme.geoportail.lu.