Anvers accepte - enfin - les Pavés de mémoire: "De Wever ne peut refuser mon hommage à ma mère. Et moi j'ai été chassée"

placeholder
© Johanna de Tessieres
La Métropole a changé d’avis sous l’impulsion notamment d’Herman Van Goethem et de... Bruno De Wever.

Depuis 2011, l’Association pour la mémoire de la Shoah (AMS) se battait pour qu’à l’instar de nombre de villes d’Europe, Anvers autorise aussi l’installation par leurs descendants de Pavés de mémoire en hommage aux héros et

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet