Avec son "choix vaccinal obligatoire", Marius Gilbert a convaincu les députés, moins le syndicat des généralistes

L’épidémiologiste propose que les non-vaccinés soient obligés de discuter avec un médecin.

Avec son "choix vaccinal obligatoire", Marius Gilbert a convaincu les députés, moins le syndicat des généralistes
©BELGA
Une nouvelle voie s’est ouverte dans le débat sur la vaccination obligatoire. Il y avait l’option de l’obligation vaccinale (limitée, ou non, à une catégorie de la population). Il y avait celle du "pass vaccinal", que...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité