L’oiseau qui faisait gnangnan

Il était une fois sur une petite île grecque paradisiaque, un garçon qui avait un pélican. Mais son papa n’en voulait pas. Une bien beau film, bien gnangnan de d’Olivier Horlait, pour les petits “nenfants” sages.

F.Ds
L’oiseau qui faisait gnangnan
©D.R.

Il était une fois sur une petite île grecque paradisiaque, un garçon qui vivait avec son papa ronchon, car il était très malheureux depuis le décès de sa femme. Un jour, dans la cale d’un bateau, Yannis le gamin découvre un oisillon aussi impressionnant - gnangnan - qu’en mauvais état. Il l’échange contre la croix en or qui lui vient de sa mère.

L’animal se révèle être un pélican - gnangnan -, et notre Yannis entreprend - gnangnan - de faire son éducation, de lui apprendre à manger, à voler, le tout à l’insu de son paternel, ce qui n’est pas évident - gnangnan. La bestiole mesure tout de même 1m60. Mais ce qui doit arriver arrive, une sacrée prise de bec (de pélican, gnangnan), entre père et fils.

"Nicostratos" est exactement l’histoire de l’enfant et de l’oiseau à laquelle on s’attend - gnangnan. Même un ordinateur n’oserait pondre pareil scénario, ne pourrait se permettre de pareilles incohérences. Mais, bon, ce n’est jamais que pour les petits "nenfants". Gnangnan. Ils aiment les belles histoires, la belle île, le ciel bleu, les couchers de soleil, le papa qui a l’air méchant - gnangnan -, mais doté d’un bon cœur, et la jolie Angeliki, belle comme une mouette rieuse.

S’agit-il d’une restauration d’un vieux téléfilm des années 50 au charme délicieusement - gnangnan - rétro, retrouvé dans les caves de la télévision grecque, et doublé à la va-vite ? Non, il y a Emir Kusturica, chargé sans doute d’acidifier un peu cet océan - gnangnan - de mièvrerie ? Mission impossible, il ne reste plus qu’à regarder passer le pélican. Gnangnan - gnangnan - gnangnan !


Réalisation, scénario : Olivier Horlait, d’après le roman "Nicostratos" de Eric Boisset. Images : Michel Amathieu. Avec Emir Kusturica, Thibault Le Guellec, François-Xavier Demaison, Jade Rose Parker 1h35.