Découvrez les poissons d'avril de la presse francophone

La plupart des journaux se sont une nouvelle fois pliés à la tradition du 1er avril, en glissant l'une ou l'autre farce dans leurs pages. En voici un compte-rendu.

Belga
Découvrez les poissons d'avril de la presse francophone
©Shutterstock

La Dernière Heure annonce une nouvelle qui en ravira plus d'un: Gianni Infantino a convoqué un congrès extraordinaire de la Fifa pour ce vendredi, à quelques heures du tirage au sort pour le Mondial de football 2022. Son objectif? Réintégrer l'Italie, championne d'Europe, pourtant éliminée en barrage contre la Macédoine du Nord. "Pour son deuxième Mondial (il est président de la Fifa depuis 2016), il ne veut pas vivre une deuxième Coupe du monde sans l'Italie et ses quatre étoiles sur le maillot, d'autant plus après son sacre à l'Euro", indique la DH. "Il a été sensible aux arguments de Leonardo Bonucci, qui a critiqué le système de qualification, et la tenue des barrages sur un seul match. L'idée d'Infantino est simple?: repêcher 16 barragistes?" et enfin faire un Mondial à 48 équipes plutôt que 32.

Les journaux SudInfo annoncent le recrutement de la ministre francophone des Sports, Valérie Glatigny, par le club de foot Fémina White Star Woluwé. Un nouveau défi qui lui permettra de mieux observer de l'intérieur le développement de la pratique sportive féminine car, comme elle le rappelle dans les colonnes du journal, "le sport est subventionné par les pouvoirs publics mais les femmes n'en profitent pas autant que les hommes". Son premier entraînement est prévu la semaine prochaine.

L'Avenir annonce de son côté, dans ses pages nationales, une multitude de fusions de communes, à l'image de celle - bien réelle - de Bertogne et Bastogne. Du côté du Brabant wallon, Wavre et Jodoigne ne deviendront plus qu'une : Michelville. De quoi clarifier la situation "puisque la famille Michel fait la pluie et le beau temps sur la contrée depuis des décennies". Dans la même logique, Bièvre et Vresse-sur-Semois réfléchissent à unir leurs ressources forestières et touristiques et à se faire appeler Clarinvresse-sur-Semois, en clin d'oeil à "l'omniprésence du clan Clarinval". Du côté de la centrale nucléaire de Tihange, Huy, Wanze, Amay et Villers-le-Bouillet s'apprêtent à s'unir sous le nom de Thiode-sur-Meuse, un nom "médicalement préventif". Dans le Hainaut, les communes de Brugelette, Ath et Jurbise hésitent encore sur leur nouveau nom commun: Pairi Daiz'Ath, Pairi Galant ou encore Pairi Brugeza, à moins que Pandaville ne rafle la mise. Les entités voisines de la "plus petite ville du monde" pourraient, elles, s'allier sous le nom de Coucke-en-Ardenne.

De notre côté, à La Libre, nous vous avons piégés aussi:Un poisson d'avril à lire ici!