L'Indonésie, plus gros producteur à l'échelle mondiale, va interdire les exportations d'huile de palme

L'Indonésie, plus grand producteur mondial d'huile de palme, connait une pénurie à cause des exportations systématiques.

L'Indonésie, plus gros producteur à l'échelle mondiale, va interdire les exportations d'huile de palme
©AFP
La Libre Eco avec AFP

L'Indonésie va interdire les exportations d'huile de palme et autres huiles végétales à partir de la semaine prochaine, a annoncé son président vendredi face à une pénurie d'huile de cuisson sur le marché intérieur.

"Le gouvernement va interdire les exportations de produits bruts servant à l'huile de cuisson et d'huile de cuisson à partir de jeudi 28 avril, jusqu'à une date qui sera déterminée ultérieurement", a déclaré le président Joko Widodo. L'Indonésie connaît une pénurie d'huile de palme raffinée, l'huile de cuisson la plus largement utilisée dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, depuis novembre alors que les producteurs ont privilégié les exportations pour bénéficier de la hausse des cours mondiaux de cette denrée.

Mais le gouvernement indonésien s'inquiète d'un développement des tensions sociales face à la hausse des prix alimentaires et à la pénurie de cet aliment clé."Nous continuerons à surveiller et évaluer l'application de cette politique pour que l'huile de cuisson dans le pays soit abondante et à un prix abordable", a poursuivi le président.

Des arrestations remarquées

Jakarta a commencé en janvier à limiter les exportations, avec une nouvelle mesure imposant aux producteurs de réserver une partie de leurs ventes au marché intérieur et imposé un prix maximum. Le président a aussi promis en avril le versement de primes pour permettre aux plus modestes de s'approvisionner en huile. Cependant, l'approvisionnement en huile de palme est devenu de plus en plus problématique sur les marchés, dans les magasins et les supermarchés. De longues files de consommateurs ont été constatées à travers le pays devant les centres de distribution d'huile à prix subventionnés.

Cette semaine, le parquet a arrêté un haut responsable du ministère du Commerce sur des soupçons de corruption et l'accuse d'avoir attribué des permis d'exportation à plusieurs producteurs d'huile de palme malgré le fait qu'ils n'ont pas rempli leur quota de livraison sur le marché intérieur. Le parquet a aussi arrêté des responsables de trois grands groupes d'huile de palme, dont une filiale locale du géant singapourien Wilmar International.

L'huile de palme est l'huile végétale la plus consommée dans l'archipel qui est aussi le premier producteur mondial de cet oléagineux largement exporté pour l'industrie, des cosmétiques aux produits alimentaires.

Les huiles alimentaires ont atteint des records historiques en mars à cause d'un approvisionnement mondial insuffisant dû à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, deux grands pays producteurs d'huile de tournesol.

Sur le même sujet