10 professions en pénurie dans le secteur des soins de santé

La demande de soins croît au fil des années mais il existe bien souvent trop peu de profils (qualifiés) pour y répondre. Nous vous présentons une liste de dix professions en pénurie dans le secteur des soins de santé.

Jobat.be
10 professions en pénurie dans le secteur des soins de santé
©Shutterstock

1. Infirmière

La mère de toutes les professions en pénurie est l' infirmière . En effet, il n'y a à l'heure actuelle pas assez d'infirmières disponibles ou diplômées pour combler la demande de soins. Le vieillissement de la population joue par ailleurs un double rôle : la demande de soins augmente et, d'autre part, de nombreux salariés du secteur des soins de santé prendront bientôt leur retraite.

La demande est omniprésente. Les centres d'hébergement, tout comme les services de soins infirmiers à domicile, ont du mal à trouver des candidats. Ces deux entités recrutent principalement des infirmières HBO5. Les hôpitaux ciblent quant à eux des profils titulaires d’un diplôme de baccalauréat, bien qu'ils soient de plus en plus ouverts à embaucher des infirmières HBO5.

2. Infirmière en chef

L'infirmière en chef est incontestablement une profession en pénurie au sein du secteur de la santé. Celle-ci gère le personnel infirmier et soignant mais s'occupe également de la planification. En plus d'un diplôme et de l'expérience nécessaire, les employeurs demandent souvent une formation complémentaire (en gestion).

De nombreux candidats sont souvent découragés car ils estiment que le poids des responsabilités reposant sur leurs épaules n’est pas pleinement compensé. De plus, en occupant un tel poste, ils perdraient leurs primes relatives aux horaires de travail irréguliers dont ils bénéficient souvent en tant qu’infirmiers.

3. Aide-soignant

L'aide-soignant est un professionnel qui a suivi une formation complémentaire pour pouvoir effectuer certaines tâches spécifiques. Comme beaucoup d'autres profils dans le secteur de la santé, il doit faire face à des situations de soins plus complexes et à une demande croissante de soins.

4. Soignant

Ce profil prend en charge les personnes qui ont besoin d'une aide temporaire ou permanente. Le soignant peut se déplacer au domicile des gens, notamment des personnes âgées, des mères qui viennent d'accoucher ou des personnes handicapées. La demande de soins y croît également.

5. Médecin

Les médecins qui sont employés par les hôpitaux sont particulièrement prisés. Certaines spécialités comme les gériatres, les urgentistes et les médecins généralistes, se révèlent très difficiles à recruter.

6. Ergothérapeute

L'ergothérapeute aide les personnes malades, handicapées ou âgées. Il les stimule dans leurs activités quotidiennes ou aménage leur milieu de vie. Les centres d'hébergement et de soins indiquent qu'ils ont particulièrement difficile à trouver des candidats.

7. Kinésithérapeute

Les kinésithérapeutes aident les personnes ayant un handicap moteur ou fonctionnel à se réadapter. Ils travaillent dans le domaine des soins aux personnes âgées et sont particulièrement recherchés.

8. Technologue en imagerie médicale

Le technologue en imagerie médicale manipule des appareils tels que le scanner IRM. Ce profil est fort prisé étant donné que le nombre de personnes diplômées dans cette discipline est relativement limité.

9. Pharmacien

Il n'existe pas une pénurie globale de pharmaciens mais bien de pharmaciens hospitaliers. Peu de personnes disposent des bonnes formations pour exercer ce métier. Les possibilités d'emploi dans les pharmacies classiques atténuent l'intérêt pour des spécialisations supplémentaires.

10. Optométriste

L'optométriste examine et traite les troubles des yeux ou de la vision dans un hôpital ou un cabinet d'ophtalmologie. Depuis 2019, le métier d'optométriste est juridiquement distingué de la profession non paramédicale d'opticien. Le nombre de candidats optométristes est particulièrement faible.

Source : Jobat.be