Les ventes du chocolatier Barry Callebaut rebondissent : "Nous sommes solidement revenus en territoire positif"

Le groupe suisse Barry Callebaut, numéro un mondial du cacao, a fait état de ventes meilleures que prévu sur neuf mois, portées par un net rebond des ventes de chocolat.

Les ventes du chocolatier Barry Callebaut rebondissent : "Nous sommes solidement revenus en territoire positif"
©AFP
La Libre Eco avec AFP

Pour la période de septembre à fin mai, son chiffre d'affaires s'est accru de 2,1 % par rapport à la période comparable un an plus tôt, à 5,3 milliards de francs suisses (4,9 milliards d'euros), la croissance atteignant 7,7 % hors effets de changes, a indiqué dans un communiqué le groupe qui publie ses résultats sur une base décalée.

Les ventes en volume de ce groupe qui fournit les géants de l'alimentation tels que Mondelez, Nestlé ou Unilever ont augmenté de 3,4 %, à 1,62 million de tonnes, grimpant de 21,2 % au seul troisième trimestre, qui coïncidait l'an passé avec le choc de la première vague de la pandémie.

Par comparaison, les analystes interrogés par l'agence suisse AWP tablaient en moyenne sur 5,1 milliards de revenus pour des ventes en volume de 1,61 million de tonnes.

"Au troisième trimestre, nous avons enregistré une accélération de la croissance des volumes par rapport à une base de comparaison faible", a déclaré Antoine de Saint-Affrique, son directeur général sur le départ, cité dans le communiqué.

"Grâce à cette dynamique retrouvée et à la bonne performance du chocolat, nous sommes solidement revenus en territoire positif pour les neuf premiers mois de l'exercice en dépassant même le volume d'avant la Covid-19", a-t-il ajouté.

Des perspectives optimistes 

L'an passé, le marché du chocolat n'avait pas été épargné par la crise sanitaire, le secteur subissant notamment le contrecoup de la fermeture des hôtels, restaurants, commerces et boutiques d'aéroports.

Les ventes de Barry Callebaut avaient fléchi en particulier dans sa division Gourmet et spécialités qui fournit les professionnels de la pâtisserie.

Avec l'assouplissement des mesures sanitaires, le ventes de chocolat ont rebondi de 5,6 % sur neuf mois, remontant de 13,1 % en volume dans cette division.

Les volumes de cacao ont en revanche fléchi de 4,3 %, revenant toutefois en terrain positif au troisième trimestre avec une hausse de 8,4 %.

Le groupe suisse s'est dit confiant dans ses objectifs à moyen terme, son patron disant s'attendre à "une poursuite de la normalisation" et "un maintien de la croissance" avec la réouverture progressive des marchés.

Antoine de Saint-Affrique, qui s'est bâti une solide réputation aux commandes de Barry Callebaut, doit reprendre mi-septembre les commandes du français Danone.