Le siège de Boeing va quitter Chicago pour la région de Washington

Le siège de Boeing va quitter Chicago pour la région de Washington
©AFP
AFP

Le constructeur aéronautique Boeing s'apprête à déménager son siège de Chicago à Arlington, près de la capitale Washington, ce qui lui permettrait notamment d'être plus près des décideurs politiques, affirme jeudi le Wall Street Journal.

Les détails n'ont pas été finalisés mais une annonce pourrait être faite la semaine prochaine, détaille le quotidien économique.

Boeing n'a pas dans l'immédiat répondu à une sollicitation de l'AFP.

Le constructeur est historiquement basé près de Seattle, dans le nord-ouest du pays, où sont toujours installées ses principales usines.

Mais quelques années après sa fusion avec McDonnell Douglas, Boeing avait décidé en 2001 de déplacer son siège à Chicago, dans le nord-est du pays, pour être plus près des milieux financiers de New York mais aussi de la capitale Washington. La ville l'avait à l'époque emporté sur Denver, dans le Colorado, et sur Dallas/Fort Worth, au Texas.

Le groupe a par la suite agrandi son site en Caroline du Sud, notamment en y installant toute la production du long-courrier 787 Dreamliner et bougé le siège de son activité de services à Plano, au Texas.

Il a aussi installé en 2017 le siège de son activité de défense à Arlington, dans l'Etat de Virginie, dans des bureaux ouverts en 2014.

Le déménagement, s'il se confirme, interviendrait dans une période de turbulences pour le groupe, beaucoup plus surveillé par les autorités américaines depuis deux accidents mortels impliquant son avion 737 MAX en 2018 et 2019.

Pour Michel Merluzeau, du cabinet spécialisé AIR, l'annonce du déménagement du siège, si elle se confirme, ne serait pas une grande surprise.

"Cela permettrait au groupe d'être plus près des décideurs, qu'il s'agisse de l'autorité de supervision de l'aviation, la FAA, du ministère de la Défense ou du Congrès", dit-il.

"Le siège de Boeing Défense étant déjà installé à Arlington, cela suit une logique opérationnelle", ajoute-t-il en soulignant que d'autres groupes de défense, dont Lockheed Martin et Northrop Grumman, sont aussi installés près de la capitale.

Par ailleurs, avance l'expert, le bâtiment où est installé Boeing à Arlington y dispose d'espace libre, où pourrait facilement s'installer le personnel actuellement installé à Chicago.

Sur le même sujet