"Ce qui est frappant quand on arrive à Kaboul, c’est le calme": mais cela va-t-il durer?

Les talibans normalisent la ville comme ils l’ont fait dans les années 1990.

"Ce qui est frappant quand on arrive à Kaboul, c’est le calme": mais cela va-t-il durer?
©AFP