"On tire ici chaque jour, surtout la nuit": en Arménie, la paix sous la menace des canons

Ce furent deux jours d’enfer, en septembre dernier. Subitement, l’armée azerbaïdjanaise entrait sur 140 km2 en Arménie. Reportage le long de la nouvelle ligne de front. Pourquoi l’Azerbaïdjan a-t-il fait tonner le canon alors que des pourparlers de paix sont en cours ?

ARMENIE SOKT UNE VIE FRONTALIERE AVEC L'AZERBAIDJAN
©OLIVIER PAPEGNIES
Le petit verre de vodka à la main, Gesik a levé le coude sept fois. Il est ce soir, dans la tradition caucasienne et arménienne, le tamada, celui qui porte les toasts. Il boit "à vous qui êtes venus ici",...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité